Conférence

La difficile parole du médecin de cour : parrêsia, civilité et exercice de la médecine / Violaine Giacomotto-Charra

Réalisation : 20 octobre 2017 Mise en ligne : 20 octobre 2017
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

La difficile parole du médecin de cour : parrêsia, civilité et exercice de la médecine / Violaine Giacomotto-Charra, in colloque international "Parrêsia et civilité entre France et Italie (Renaissance / XVIIe siècle)" organisé par le laboratoire Il Laboratorio, Université Toulouse Jean-Jaurès, 19-21 octobre 2017.

Dans l’univers curial, le médecin de cour a pour rôle de dire la vérité au Roi, mais aussi de soigner et réguler la vie des courtisans. Le genre du régime de santé, qui s’est épanoui en Italie dans le milieu des cours princières, devient ainsi à la fin de la Renaissance française un instrument de communication de ces médecins royaux qui sont aussi des médecins du corps et de l’âme des courtisans. Dans cette communication, Violaine Giacomotto-Charra examine la manière dont le discours médical utilise etdéfinit les notions de civilité et de parrêsia à partir des textes des médecins royaux de la cour de Henri IV.

Intervenants
Thèmes
Notice
Langue :
Français
Crédits
Jean JIMENEZ (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Production), SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Publication)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse Jean Jaurès et aux auteurs.
Citer cette ressource:
UT2J. (2017, 20 octobre). La difficile parole du médecin de cour : parrêsia, civilité et exercice de la médecine / Violaine Giacomotto-Charra. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/96991. (Consultée le 28 mai 2022)
Contacter
Documentation

GIACOMOTTO-CHARRA, Violaine (2017). Le régime de santé, vecteur de diffusion des savoirs nouveaux : l’exemple du Pourtraict de la santé de Joseph Duchesne, in Giacomotto-Charra, Violaine, Vons, Jacqueline  (dirs), Formes du savoir médical à la Renaissance. Pessac, Presses de la Maison des Sciences de l'Homme d'Aquitaine, 231-257 p.

ANDRETTA, Elisa, NICOUD, Marilyn (dirs) (2013). Être médecin à la cour (Italie, France, Espagne, XIIIe-XVIIIe siècle). Florence, Sismel Edizione del Galluzzo, coll. Micrologus’ Library, 285 p.

GIACOMOTTO-CHARRA, Violaine (2013). La médecine du Troisième Jour : eaux et plantes thérapeutiques dans La Sepmaine de Du Bartas, in R. Gorris Camos e R. Beneditti, Le salut par les eaux et par les herbes : medicina e lettratura tra Italie e Francia nel Cinquecento e nel Seicento, Verona, Cierre Grafica, 221-240.

GIACOMOTTO-CHARRA, Violaine (2011). Un régime pour quel(s) prince(s) ? Le prince et son médecin dans "Le Pourtraict de la santé" de Joseph du Chesne, in Vons, Jacqueline, Velut, Stéphane (dirs), Pouvoir médical et fait du  prince, Paris, Médica, De Boccard, 89-106.

NICOUD, (2005). Les médecins à la cour de Francesco Sforza ou comment gouverner le Prince, in Redon, Odile, Sallmann, Line, Steinberg, Sylvie (dirs), Le Désir et le Goût. Une autre histoire (XIIIe-XVIIIe siècle), Saint-Denis, Presses Universitaire de Vincennes, 201-2017.

NUTTON, Vivian (dir.) (1990), Medicine at the Courts of Europe, 1500-1837. Londres ; New York, Routledge, 301 p.

MINVIELLE, Edmond (1903). La médecine au temps d’Henry IV. Médecins, maladies, autopsie du Roy. Thèse pour le doctorat en médecine, Paris, Librairie J. Baillière et fils. [En ligne : https://archive.org/details/lamdecineautemp00edmogoog].

DU CHESNE, Joseph (1606) [1620]. Le pourtraict de la santé où est au vif representée la Reigle universelle et particuliere, de bien sainement et longuement vivre. Paris, Éditions Claude Morel, 607 p. [En ligne : http://www.biusante.parisdescartes.fr/histoire/medica/resultats/index.php?cote=75250&do=chapitre].

LA FRAMBOISIERE, Nicolas Abraham de (1600). Le gouvernement nécessaire pour vivre longuement en santé. Paris, Michel Sonnius, 420 p. [En ligne : http://www.biusante.parisdescartes.fr/histoire/medica/resultats/index.php?cote=39255_z&do=chapitre].

DU LAURENS, André (1598). Discours de la conservation de la vene : des maladies mélancoliques des catarrhes, & de la vieillesse. Paris, Théodore Samson, 498 p. [En ligne : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k53767x].

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants

Sur le même thème