Canal-U

Mon compte
Archéorient - Environnement et sociétés de l'Orient ancien

Le complexe palatial de Babylone au premier millénaire av. J-C.


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/archeorient/embed.1/le_complexe_palatial_de_babylone_au_premier_millenaire_av_j_c.36739?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Le complexe palatial de Babylone au premier millénaire av. J-C.

Au premier millénaire, Babylone est considérée comme la plus grande ville de Mésopotamie et compterait 100 000 habitants. S’étendant sur environ 850 hectares, elle est composée de dix quartiers, traversée par l’Euphrate et protégée par une double muraille. Babylone se distingue surtout par son statut de ville des dieux et de capitale religieuse de la Babylonie. Elle présente ainsi la particularité d’abriter d’une part le sanctuaire du dieu Marduk, la divinité principale du panthéon babylonien au premier millénaire, et d’autre part le complexe palatial du souverain.

Ce complexe, dégagé par l’archéologue allemand R. Koldewey au début du 20e siècle, est composé de deux édifices (appelés Palais Sud et Palais Nord par le fouilleur) qui se trouvent de part et d’autre de l’enceinte de Babylone, rappelant la configuration du palais de Sargon II à Khorsabad. Le Palais Sud, situé à l’intérieur des murailles, est le palais originel de Babylone et abrite la salle du trône, tandis que le Palais Nord fut construit pendant la période néo-babylonienne (625-639) sous le règne de Nabuchodonosor II (604-562) à l’extérieur des murailles de la ville, par conséquent hors du domaine du dieu Marduk. Les fonctions du complexe palatial de Babylone sont multiples : il est la résidence du souverain, la représentation physique de la royauté, un pôle administratif et enfin un lieu de production.

L’occupation des édifices au cours du premier millénaire est relativement peu connue. D’après le résultat des fouilles, le Palais Sud est encore utilisé aux époques achéménide et hellénistique, sûrement en tant que résidence. D’ailleurs, les souverains perses ont bâti une construction en apadana à l’Ouest du Palais Sud. Le Palais Nord n’ayant pas été totalement dégagé par R. Koldewey, les informations à son sujet demeurent incomplètes, mais il est certain qu’il a longtemps servi de pôle administratif grâce à la présence de nombreuses archives retrouvées en son sein.

Les sources classiques ont conféré une postérité mythique au complexe palatial de Babylone, le présentant comme le lieu des célèbres Jardins Suspendus, l’une des “Sept Merveilles du Monde” de la liste de Philon de Byzance. La question de leur emplacement exact dans les palais Babylone demeure non élucidée, provoquant la constitution d’une nouvelle hypothèse replaçant les jardins à Ninive, en Assyrie.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 5 Octobre 2015
    Lieu de réalisation : Maison de l'Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux, Lyon
    Durée du programme : 82 min
    Classification Dewey : Archéologie et préhistoire
  •  
    Catégorie : Séminaires
    Niveau : Tous publics / hors niveau, niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche
    Disciplines : Archéologie
    Collections : Séminaire Méthodes et terrains au Proche-Orient ancien, 2015 - Bâtir et aménager au Proche-Orient ancien
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : COUSIN Laura
    Réalisateur(s) : GIGUET Claire
    responsable : VILA Emmanuelle, LOMBARD Pierre, MÜLLER CELKA Sylvie
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : archéologie, architecture, Mésopotamie, Dieu, complexe palatial, Babylone, Ville, Néo-babylonien, Politique
    Conditions d’utilisation / Copyright : CC BY-NC-ND 3.0
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 La momification artificielle et la lutte pour l’immortalité
 Les banquets en Mésopotamie : textes et images
 Le vin dans le Proche-Orient ancien
 Le sel dans les sociétés anciennes de l'Orient et du Caucase : exploitations et usages, d'après les sources archéologiques et épigraphiques.
 Préparer, cuire, consommer la nourriture. De la fouille à l’interprétation. À partir d’exemples syriens (Néolithique précéramique et Age du Bronze)
 Aspects symboliques de l’alimentation en Mésopotamie
 Les gestes et les outils du scribe ougaritain
 Le bois dans les constructions néolithiques
 Que fouillons-nous ? Du sédiment originel au sédiment fouillé
 De la momie au parasite: la nécropole de Kerma (Soudan) entre 2500 et 1700 avant J.-C
 Les denrées végétales archéologiques : indices d'agriculture, de pratiques alimentaires, de construction et de combustible
 Les matières périssables animales : animal mort, animal vivant
 L’artisanat du métal à Alep, 2006-2010. Le présent archaïque est-il un témoin fiable du passé ?
 Les cuissons céramiques expérimentales, bilan critique
 Expérimentation et observation ethnographique : leurs contributions à la connaissance de l’architecture en terre
 Archéologie expérimentale et métallurgie : comprendre la sensibilité de la métallurgie à travers mes expériences en Turquie et Azerbaïdjan
 Recherches sur l'architecture en Palestine au Bronze ancien : matériaux, techniques et plans
 L’architecture domestique en Syrie à l’Age du Bronze
 Morphogenèse de la fortification mésopotamienne
 Construire en terre en Mésopotamie : matériaux et techniques
 De nouveaux outils au service de l'étude des textiles archéologiques
 Les échanges de produits textiles en Méditerranée entre Orient et Occident sous le Haut Empire
 Cultures et circulation des plantes textiles au Moyen-Orient ancien
 Analyse des outillages liés aux industries textiles
 Tissage et textiles en Anatolie Orientale: le cas d'Arslantepe-Malatya (Turquie). Une approche diachronique
 Les textiles d’el Deir, oasis de Kharga, désert occidental égyptien
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte