Canal-U

Mon compte
Lycée d'État Jean Zay - Internat de Paris - CPGE

La tragédie de la guerre dans Les Perses d'Eschyle (par Bernard Deforge)


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/cpge_jean_zay/embed.1/la_tragedie_de_la_guerre_dans_les_perses_d_eschyle_par_bernard_deforge.17010?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

La tragédie de la guerre dans Les Perses d'Eschyle (par Bernard Deforge)

« Sous ce monument repose Eschyle, fils d'Euphorion, Athénien
Venu s'éteindre aux plaines fertiles de Géla :
Sa vaillance fameuse, c'est le bois sacré de Marathon qui peut le dire,
Ainsi que le Mède chevelu qui en subit l'épreuve. »

Cette épitaphe qui était gravée sur son tombeau atteste que, pour ses contemporains, le premier titre de gloire d'Eschyle, pourtant si grand auteur dramatique, fut sa qualité de combattant dans la guerre des Athéniens et de leurs alliés contre les envahisseurs perses, à Marathon puis à Salamine. Bien sûr à ce tombeau venaient aussi en pélerinage tous ceux qui avaient consacré leur vie à l'art tragique, mais c'est la guerre qui était gravée dans le marbre.
Quand Eschyle fait représenter les Perses en 472, tragédie consacrée à la bataille de Salamine, il sait de quoi il parle, car huit ans plus tôt il y était. La tragédie de la guerre, il connaît !

Bernard Deforge

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte