Canal-U

Mon compte
École Supérieure d'Art et Design •Grenoble •Valence

"Tirer, résister, rompre" Binta Diaw, Ru Kim, Lena Longefay, Fanny Souade Sow, Edgar Tom Stockton, Yanireth Jimenez Torres, Laura Villena et Anaëlle Bohbot, en collaboration avec Daniela Ortiz


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/esad/embed.1/tirer_resister_rompre_binta_diaw_ru_kim_lena_longefay_fanny_souade_sow_edgar_tom_stockton_yanireth_jimenez_torres_laura_villena_et_anaelle_bohbot_en_collaboration_avec_daniela_ortiz.60021?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

"Tirer, résister, rompre" Binta Diaw, Ru Kim, Lena Longefay, Fanny Souade Sow, Edgar Tom Stockton, Yanireth Jimenez Torres, Laura Villena et Anaëlle Bohbot, en collaboration avec Daniela Ortiz

Dans le cadre d'un workshop donné par l'artiste Daniela Ortiz organisé à l'ESAD - Grenoble par la plateforme de recherche Pratiques d'hospitalité, en partenariat avec Kadist Art Foundation, les artistes Binta Diaw, Ru Kim, Lena Longefay, Fanny Souade Sow, Edgar Tom Stockton, Yanireth Jimenez Torres, Laura Villena et Anaëlle Bohbot ont réalisé la vidéo Tirer, résister, rompre (15'52'') qui explore à partir des monuments dédiés à Jean-François Champollion situés à Grenoble et à Paris, les notions de colonialité de racisme institutionnel, d’extractivisme et d’appropriation culturel dans le contexte français.


La vidéo la vidéo Tirer, résister, rompre (15'52'') a été présentée lors de l'événement "Culture et colonialité dans le contexte français" qui s'est tenu le 10 janvier 2019 à la Kadist Art Foundation à Paris. Cette soirée a été organisée dans le cadre du projet de recherche « You don’t need to be a voice for the voiceless, just pass the mic » mené par la plateforme de recherche « Pratiques d’hospitalité » à l’ÉSAD – Grenoble, en partenariat avec la Kadist Art Foundation et financé par le Ministère de la Culture. Daniela Ortiz était la seconde artiste à être invitée pour le projet co-produit par KADIST « Not Fully Human, Not Human at All » développé sur trois ans par la commissaire d’exposition Nataša Petrešin-Bachelez.


Pour toutes informations complémentaires sur le workshop et l'événement, voir: http://pratiquesdhospitalite.com

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte