Canal-U

Mon compte
Fondation maison des sciences de l'homme

Races et racisme en génétique (avec André Langaney et François Jouen dans le cadre du séminaire PIRA)


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/fmsh/embed.1/races_et_racisme_en_genetique_avec_andre_langaney_et_francois_jouen_dans_le_cadre_du_seminaire_pira.63079?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Les chapitres


Races et racisme en génétique (avec André Langaney et François Jouen dans le cadre du séminaire PIRA)

Séminaire Racisme et Antisémitisme | Mercredi 2 juin 

Dernière séance du séminaire Plateforme internationale sur le Racisme et l’Antisémitisme (PIRA) par André Langaney et François Jouen qui abordent les questions de races et de racisme en génétique.


André Langaney, généticien et professeur honoraire à l'UNIGE, conseiller scientifique de l'exposition "Tous parents, tous différents" au musée de l'Homme

La génétique des populations humaines a montré que la répartition de l'immense diversité biologique des humains réfute le concept biologique de race dans notre espèce. Race et racisme deviennent donc des concepts psycho-sociologiques décrivant la haine collective d’autres définis par des critères culturels arbitraires. Plutôt que d’essentialiser les luttes contre ces comportements néfastes en reprenant ces arbitraires comme critères, il vaudrait mieux la généraliser en définissant un concept global regroupant les agressions socio-culturelles inadmissibles.

François Jouen, directeur d'études à l'EPHE et chercheur en neurobiologie et épigénétique
En s’appuyant sur les progrès récents de la biologie, les approches épigénétiques ont profondément modifié notre approche du développement. Le dogme central de la biologie moléculaire, selon lequel un programme responsable du développement serait contenu dans les séquences de l’ADN et serait totalement isolé des influences issues des autres niveaux des systèmes biologiques et environnementaux, a été totalement remis en cause. A la lumière de ces travaux, nous tenterons de montrer comment la neurogenèse et la synatogenèse impliquées dans ces mécanismes de continuité transnatale sont fondamentaux dans la mise en place des mécanismes de l’empathie.


Direction : Philippe Portier et Michel Wieviorka
Coordination scientifique : Régis Meyran

Cette séance a été tournée par visio

  •  
  •  
    Date de réalisation : 2 Juin 2021
    Lieu de réalisation : Visioconference
    Durée du programme : 108 min
    Classification Dewey : Esclavage, pratiques discriminatoires, racisme
  •  
    Catégorie : Séminaires
    Niveau : Tous publics / hors niveau
    Disciplines : Sociologie, Anthropologie, Ethnologie , Génétique
    Collections : Plateforme internationale sur le racisme et l'antisémitisme - PIRA
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : LANGANEY André, JOUEN François
    producteur : Fondation Maison des sciences de l’homme
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : discrimination, judaïsme, antisémitisme, antiracisme
    Conditions d’utilisation / Copyright : ©FMSH2021
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte