Canal-U

Mon compte
Institut national d’histoire de l’art

Cultures d’islam par Abdelwahab Meddeb: Les Passions du Caire, invitée : Mercedes Volait


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/institut_national_de_l_histoire_de_l_art/embed.1/cultures_d_islam_par_abdelwahab_meddeb_les_passions_du_caire_invitee_mercedes_volait.19527?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Cultures d’islam par Abdelwahab Meddeb: Les Passions du Caire, invitée : Mercedes Volait

Nous voyageons avec Mercedes Volait dans le Caire du XIXe siècle, et particulièrement avec ce que les architectes européens et surtout français ont bâti, en s’inspirant de l’art arabe local, et surtout de la séquence mamelouke (fin XIIIe siècle – début XVIe siècle). Ces architectes, artistes, décorateurs, dilettantes, vulgarisateurs, savants, érudits, se sont passionnés des signes médiévaux de la ville, à partir de 1860, et s’en sont inspirés pour inventer une architecture néo-mamelouke, ou pour injecter des éléments de décor puisés dans cette mémoire, à travers des édifices soumis aux techniques et aux formes qui étaient à l’œuvre en Europe à la même époque. Ces passions, artistiques et architecturales, ont métamorphosé l’image de la ville, et ont pu ainsi ajouter un temps supplémentaire à l’histoire de la cité, qui avait déjà neuf siècles d’acquis, Le Caire ayant été fondé en 969 par les Fatimides, fondation du reste qui prolongea des établissements humains qui lui étaient antérieurs, Fustât ayant été créée par le conquérant arabe de l’Egypte ‘Amr Ibn Al-‘Aç dès avant le milieu du VIIe siècle.

 

Bibliographie : Mercedes Volait, Fous du Caire : Excentriques architectes et amateurs d’art en Egypte, 1867-1914, Montpellier : L’Archange Minotaure, 2009


 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 L'invention photographique du Caire historique : jalons, raisons, leçons – 2/2
 L'invention photographique du Caire historique : jalons, raisons, leçons – 1/2
 Autour de l'ouvrage Alger. Ville & Architecture 1830-1940 (éd. Honoré Clair, 2016)
 Le Caire : entretien avec Mercedes Volait
 Interview de Vittorio Franchetti-Pardo et Andrea Nonis 7
 Interview de Roberto Morisi 3
 Interview de Roberto Morisi 4
 Interview de Lucio Causa 5
 Interview de Lucio Causa 6
 Interview de Vittorio Franchetti-Pardo et Andrea Nonis 8
 Interview de Vittorio Franchetti-Pardo et Andrea Nonis 9
 Interview de Vittorio Franchetti-Pardo et Andrea Nonis 10
 Interview de Roberto Morisi 1
 Interview de Alberto Pedrolli
 Interview de Vittorio Franchetti-Pardo et Andrea Nonis 11
 Beyrouth, imaginaires urbanistiques
 Cultures d’islam par Abdelwahab Meddeb: L’orientalisme architectural. invitée: Mercedes Volait
 Fous du Caire : entretien avec Mercedes Volait
 Regards contemporains sur l’architecture coloniale en Algérie - Rendez-vous de l’Histoire du monde arabe 5 - 7 juin 2015 IMA - Paris
 Monument or Ornament ? Early French architectural histories of Islamic buildings in Egypt (1850s–1870s)
 Engaging the art and architecture of Mamluk Cairo in the 19th century: A cross-cultural perspective
 Sam Bardaouil, Plateforme Art reOriented, « The Art and Liberty Group and the disentangling of Art from Nationalism »
 Prisse d’Avennes et l’art arabe
 Prisse d’Avennes et l’art arabe (copie)
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte