Canal-U

Mon compte
Université de Bretagne Occidentale

Rencontre avec Alfons Cervera. Présentation de l'ouvrage " Un autre monde "


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/ubo/embed.1/rencontre_avec_alfons_cervera_presentation_de_l_ouvrage_un_autre_monde.51371?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
Université de Bretagne Occidentale
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Rencontre avec Alfons Cervera. Présentation de l'ouvrage " Un autre monde "

Rencontre avec Alfons Cervera, présentation de l'ouvrage Un autre monde (La Contre Allée, 2018) à la librairie Dialogues (Brest).

Alfons, fils de boulanger, a longtemps pétri la pâte à pain et ses rêves d’enfants aux côtés de son père. Un père qui ne parlait guère, et dont le silence reste un mystère aujourd’hui encore, bien des années après sa mort. Dans Un autre monde, Alfons Cervera s’adresse à ce père qui n’évoqua jamais, ni son métier, ni l’errance familiale de village en village, ni son talent pour le théâtre, ni cet épisode de résistance citoyenne que le hasard permettra à l’auteur et narrateur, de découvrir. Les interrogations qu’Alfons Cervera soulève en convoquant au fil des pages Faulkner, Lampedusa, Silver Kane, Onetti, Chirbes, Ross Mc Donald, Dostoïevski, Kafka, et maints autres, butent sur un mutisme irréversible. Dès lors, Un autre monde devient moins une lettre au père qu’un roman sur le silence.

Alfons Cervera est journaliste, universitaire responsable du Fórum de debates à l’université de Valencia, mais surtout écrivain, de langue castillane. Poète reconnu autant que journaliste attendu – ses chroniques de presse modèlent l’opinion – c’est surtout comme romancier qu’ il s’est fait un nom, avec une première série de textes publiés à partir de 1984 et, en particulier : son cycle romanesque que la critique espagnole tient pour les plus achevés du paysage littéraire consacré à la mémoire des vaincus. Un premier ouvrage, Maquis, a été traduit en français par Georges Tyras pour les éditions La Fosse aux Ours en 2010. Il est finaliste du Premio de narrativa avec Esas vidas (Ces vies-là, publié en français à La Contre Allée).

Georges Tyras (traducteur) est enseignant chercheur, professeur de langue et littérature espagnoles contemporaines, directeur d’étude du Master Langues et cultures étrangères, et chercheur au Centre d’études et de recherches hispanistes de l’université Stendhal (CERHIUS - ILCEA) de Grenoble.

Télécharger le programme complet du colloque ici.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 " 1939-2019 : Première commémoration officielle franco-espagnole de la Retirada "
 " Resistir. Les républicains espagnols en Bretagne de la Retirada à la Résistance "
 " Las indemnizaciones de la República Federal de Alemania a los exiliados españoles que trabajaron en la Organización Todt en Bretaña "
 " Yves K'ourio, un volontaire aux origines bretonnes engagé dans le Bandera Jeanne D'Arc, 1936-1944 " / Petit panorama des BD et romans graphiques sur le guerre d'Espagne et l'exil / Présentation de la BD Sept athlètes (Delcourt, 2017)
 Rencontre avec Maya Tévally et Roselyne Chenu
 " Enseigner par temps de guerre et d'exil "
 " Le Finistère : accueil et vie des enfants de la guerre d'Espagne "
 Présentation du projet Memoria y Exilio / " Manuel Muñoz Martínez : un dirigeant républicain de Cadiz en Bretagne "
 Théâtre amateur étudiant : " Crímenes ejemplares ", de Max Aub
 " Dynamique de l'enseignement de l'espagnol dans le secondaire dans l'Académie de Rennes " / Présentation de projets pédagogiques sur la guerre d'Espagne et l'exil
 " Itinéraires d'un fils d'exilé catalan "
 " José Bergamín y la Junta de Cultura Española (1939-1940) "
 " El teatro de Bergamín en Francia " / " Voces del exilio: las vueltas de Max Aub et José Bergamín " / " Tea rooms : questionnements autour du travail féminin dans le Madrid des années 30 " / Témoignage de Roselyne Chenu sur José Bergamín
 " La mémoire historique en Espagne : de la revendication citoyenne à la bataille législative. La longue marche vers la reconnaissance du passé traumatique du pays " / " Les héritiers de la mémoire "
 " L'écriture et la mémoire dans l'œuvre d'Alfons Cervera "
 Ciné-rencontre : " El Silencio de otros " / Projection suivie d'un échange sur la question de la mémoire avec Alfons Cervera
 " Vie de goéland. María Casarès et la Bretagne "
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte