Canal-U

Mon compte
Université de La Réunion – Direction des Usages du Numérique

Michel Debré Philibert Tsiranana 1958-1972 Convergence des points de vie - relations étroites


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_de_la_reunion_sun/embed.1/michel_debre_philibert_tsiranana_1958_1972_convergence_des_points_de_vie_relations_etroites.13345?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Michel Debré Philibert Tsiranana 1958-1972 Convergence des points de vie - relations étroites

Michel Debré, Premier ministre du général de Gaulle au début de la Cinquième République française, puis député de La Réunion, par ses fonctions était amené à entretenir des relations suivies avec les responsables des Territoires d'outre mer engagés dans la voie de l'autonomie, puis dans la Communauté française après septembre 1958. Dans ce cadre, et en tant que fidèle parmi les fidèles du général de Gaulle, il a fréquenté les personnalités représentant des pays d'Afrique Noire, dont Philibert Tsiranana. Devenu président de la République malgache le 1er mai 1959, après l'adoption d'une Constitution, qui doit beaucoup à celle de la Cinquième République française, celui-ci engage des pourparlers avec les responsables français pour le transfert des compétences et la négociation d'accords de coopération entre la France et le nouvel Etat qui devrait recouvrer sa souveraineté dans les meilleurs délais possibles. Entre l'équipe du général de Gaulle, représentée notamment par son Premier ministre et celle de Madagascar, dirigée par Philibert Tsiranana, la vision de l'avenir des relations entre les deux pays ne présente pas d'aspects divergents. Si Michel Debré prône le maintien de liens étroits entre les membres de la Communauté française et l'ancienne métropole, Philibert Tsiranana ne pense pas autrement.

Les relations diplomatiques, étroites, entre la France et la jeune République malgache, ne se démentent pas jusqu'à la chute de celle-ci. Si Michel Debré doit « démissionner » de son poste de Premier ministre en 1962, il continue à entretenir des relations suivies avec le Président de la République malgache. Devenu député de La réunion, il ne se prive pas de passer à plusieurs reprises à Tananarive, et de manière plus générale, les représentants du Département d'outre mer sont en contact étroit avec l'Etat malgache, notamment à propos de l'expérience de la Sakay, en plein succès tout au long des années 1960.


 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte