Canal-U

Mon compte
Université Rennes 2 - CREA

S 2 - Les controverses autour du 'plan...'


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_rennes_2_crea_cim/embed.1/s_2_les_controverses_autour_du_plan.732?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
SAADI Mohammed Saïd

Producteur Canal-U :
Université Rennes 2 - CREA
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


S 2 - Les controverses autour du 'plan...'

Voir l'ensemble des programmes liés :

2.1 Les points de débats
Il y avait peut-être quatre ou cinq points qui ont fait l'objet de discussions animées : L'élévation de l'âge du mariage de 15 à 18 ans, le fait de rendre facultative la tutelle matrimoniale, le remplacement de la répudiation en divorce judiciaire, l'élimination pas la suppression de la polygamie, le partage des biens après le divorce. C'est sur ces points qu'il y a eu controverses mais c'est un débat que j'estime très positif car cela démontre que l'on peut avoir plusieurs lectures des textes sacrés.
2.2 La démocratie en question
Je crois que nous avons posé un problème de fond, nous avons touché à des intérêts bien établis. Pour la première fois, dans l'histoire politique du Maroc, nous avons posé la question féminine à travers le problème de la répartition des pouvoirs. On a gêné des intérêts d'hommes de courants sociaux conservateurs et c'est normal qu'il y ait eu des réactions négatives de la part d'une frange de la population. Il y a eu comme un électrochoc dont les effets ne peuvent se sentir qu'à long terme.
Le Maroc commence a se poser des questions. Il s'agissait de "secouer le cocotier" et dire qu'on ne peut pas continuer à marginaliser la femme si l'on veut entrer dans l'air de la modernité, du progrès social, dans le respect du droit de l'homme. C'est un peu hypocrite de parler de démocratie et de droit de l'homme alors que la moitié de la population est marginalisée, exclue du pouvoir décisionnel, politique, économique et social. Personne ne peut être contre l'alphabétisation de la femme rurale ni contre le maillage du territoire national à travers les infrastructures sanitaires pour répondre aux besoins sanitaires de base de la population marocaine.
2.3 Les résistances politiques
Il n'y avait pas de cohésion. Tout le monde n'était pas d'accord. Il y avait des résistances même au sein du gouvernement, notamment de la part de certains départements ministériels qui sont connus…

  •  
  •  
    Date de réalisation : 12 Février 2003
    Durée du programme : 3 min
    Classification Dewey : Science politique, Femmes – Rôle social et statut social
  •  
    Catégorie : Entretiens
    Niveau : Tous publics / hors niveau
    Disciplines : Sociologie des cultures
    Collections : Mohammed Saïd Saadi - Economiste et ancien ministre
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : SAADI Mohammed Saïd
    Réalisateur(s) : Université Rennes 2 - Haute Bretagne
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : Maroc, femmes, actions politiques, droits
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte