Canal-U

Mon compte
Université Rennes 2 - CREA

S 3 - Les conséquences du 'plan…'


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_rennes_2_crea_cim/embed.1/s_3_les_consequences_du_plan.733?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
SAADI Mohammed Saïd

Producteur Canal-U :
Université Rennes 2 - CREA
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


S 3 - Les conséquences du 'plan…'

Voir l'ensemble des programmes liés :

3. 1 Une commission pour la réforme du code de la famille

Je crois qu'il faut nuancer l'appréciation que l'on peut avoir sur la composition de la commission. C'est un progrès par rapport aux commissions précédentes. La première réforme a eu lieu en 1993, il n'y avait pas de femme dans celle-ci. Aujourd'hui, c'est un progrès d'avoir des femmes même si elles ne sont pas nombreuses ! On aurait du avoir plus de femmes voire la parité qui aurait reflété la structure de notre population qui est à majorité féminine. Ceci dit, il est évident que dans le cadre de la commission, il y a les différents points de vue qui sont représentés. Est-ce que le point de vue qui est opposé à la Moudwana et au plan d'action est majoritaire, je ne peux pas me prononcer sur cette question mais je reste confiant car il y a une lettre royale qui indique l'orientation dans laquelle doit se faire la réforme. Cette orientation est progressiste, donc la commission est tenue de prendre en considération le contenu de la lettre royale qui insiste beaucoup sur la nécessité de faire appel à « Ijtihad » qui est l'effort d'interprétation personnel des textes en fonction de l'éducation de la société, des contraintes des temps modernes. On doit s'attendre à des innovations Surtout que lors de la Commission de suivi qui est présidée par le roi, le communiqué final avait insisté sur la nécessité d'opérer une réforme fondamentale et globale du code du statut personnel. Ce sont autant de signes qui font que je suis confiant quant à l'issu qui sera réservée à cette question.
3.2 Un nouveau ministère
Je crois que le fait d'ériger le Secrétariat d'Etat (l'ex-secrétariat d'Etat), chargé de la protection sociale de la femme et de l'enfance en ministère chargé de la condition féminine, des personnes handicapées, de la protection de la famille et de l'enfance… c'est un pas positif en avant. Ceci dit il faut voir quels sont les moyens mis en place pour gérer tout ce mécanisme. Je pense que créer un mécanisme national ne suffit pas, il faudrait que celui-ci puisse jouer son rôle de coordination, d'impulsion, de planification, de sensibilisation. C'est par rapport à ce rôle là qu'il faut juger de l'efficacité de l'outil qui a été crée.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 12 Février 2003
    Durée du programme : 4 min
    Classification Dewey : Science politique, Femmes – Rôle social et statut social
  •  
    Catégorie : Entretiens
    Niveau : Tous publics / hors niveau
    Disciplines : Sociologie des cultures
    Collections : Mohammed Saïd Saadi - Economiste et ancien ministre
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : SAADI Mohammed Saïd
    Réalisateur(s) : Université Rennes 2 - Haute Bretagne
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : Maroc, femmes, actions politiques, droits
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte