Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

L’anthropologie de la nature à l’épreuve de la crise écologique. Rencontre avec Philippe Descola


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/l_anthropologie_de_la_nature_a_l_epreuve_de_la_crise_ecologique_rencontre_avec_philippe_descola.64441?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Les chapitres


L’anthropologie de la nature à l’épreuve de la crise écologique. Rencontre avec Philippe Descola

L’anthropologie de la nature à l’épreuve de la crise écologique. Rencontre avec Philippe Descola, in Festival "L'histoire à venir" 2021 dont le thème était "Usage du faux", organisée par l'Université Toulouse 2-Jean Jaurès, en partenariat avec le théâtre Garonne, les éditions Anacharsis et l'Atelier d'écologie politique (Atécopol). Présentation de la conférence par Adeline Grand-Clément, maîtresse de conférences en histoire de l'antiquité (UT2), avec Guillaume Gaudin, historien des mondes hispaniques (UT2), Laure Laffont géochimiste (Université Paul Sabatier-Toulouse 3) et Julien Delord, écologue, philosophe et historien des sciences. Toulouse, 24 septembre 2021.

La crise de la biodiversité et le changement climatique, parce qu’ils posent clairement la question de l’habitabilité de cette planète dans un futur proche, invitent à réfléchir aux mécanismes qui sous-tendent les écocides et aux manières possibles d’y faire face. Repenser le rapport entre humains et non-humains, s’affranchir du grand partage nature/culture fermement inscrit dans la pensée occidentale : dans quelle mesure l’anthropologie nous aide-t-elle à envisager d’autres voies possibles ? La question est posée à Philippe Descola par des chercheuses et chercheurs membres de l’Atécopol pour mettre en perspective les recherches actuelles en anthropologie de la nature. La réponse de Philippe Descola s'articule autour de trois points : les éléments pour dater l'Anthropocène, la pertinence de l'analyse scientique des données singulières dans le monde du vivant et enfin, les relations de l'homme avec la nature. Par ailleurs, répondant aux questions du public, Philippe Descola insiste sur l'indissociabilité des savoirs autochtones éthologiques des conditions historiques qui ont permis leur construction et sur la place marginale de l'enseignement en écologie scientifique (l'étude des interactions des organismes dans un écosystème) en France, sur le naturalisme en anthropologie. Sans pouvoir en envisager l'aboutissement, i imagine un futur conflictuel opposant des résistances de type zadistes à des états-nations réduits et aux multinationales.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Le portrait photographique : une voie biographique. Rencontre avec Gilles Pandel
 Numérique et école inclusive / Patrice Renaud
 De la littérature en temps de crise... migratoire / Alexis Nuselovici
 L’Anthropocène, un récit pluriel / Catherine Jeandel, Sinda Haouès-Jouve, Matthieu Duperrex
 Rencontre avec Gérard Noiriel
 Les tendances dans l'album contemporain ibérique / Euriell Gobbé-Mévellec
 Contes détournés : Antoniorrobles et Ana María Matute / Christine Pérès
 Langue française et art de seconde rhétorique: sur quelques leçons de maître Clément / Jean-Charles Monferran
 « La beauté » / François Roudaut
 L’histoire : une science humaine ? / Johann Chapoutot
 Esclaves, afro-féministes : comment inscrire les dominé.e.s, subalternes, sans voix et sans pouvoir au centre du récit historique ? / Silyane Larcher
 L'année 68 des femmes : 1968, de grands soirs en petits matins. Nouvelles explorations de l'événement / Ludivine Bantigny
 Mai 68, ou le triomphe de la ‘Société du spectacle’ ? / Pascal Ory
 "Ne pas avaler" : 1968 crise médiatique / Bibia Pavard
 O 25 de Abril de 1974 e A Constituição Portuguesa / Almirante Manuel Martins Guerreiro
 Elsa Medina Castro : un regard photographique / Marion Gautreau
 La frontière États-Unis-Mexique : histoire et enjeux d’un espace disputé / Emmanuelle Perez Tisserant, Hilary Sanders, Françoise Coste
 Epistmologia feminista : la falacia del conocimiento objetivo / María Luisa Femenías
 Making the Connection / Kev Reynolds
 Les stratégies de segmentation syllabique en lecture chez l’enfant : quid des sensibilités phonologiques universelles ? / Norbert Maïonchi-Pino
 La nouvelle, format obligatoire pour les écrivains soviétiques de SF ? / Patrice Lajoye
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte