Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Le sarcome d'Arthur Rimbaud / Gilbert Guiraud


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/le_sarcome_d_arthur_rimbaud_gilbert_guiraud.6996?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Le sarcome d'Arthur Rimbaud / Gilbert Guiraud

Le sarcome d'Arthur Rimbaud / Gilbert Guiraud. Dans "Histoire du cancer (1750-1950)", colloque international organisé par le laboratoire FRAMESPA (université Toulouse II-Le Mirail), l'Institut Claudius Regaud et le Centre d'Études d'Histoire de la Médecine. Toulouse : Université Toulouse II-Le Mirail, Institut Claudius Regaud, 20-22 janvier 2011.
Thématique 4 : Histoire du cancer (1750-1950) : Perceptions et représentations, 22 janvier 2011.

L’histoire de la maladie qui va en quelques mois emporter Arthur Rimbaud commence au tout début de l’année 1891. Le 20 février, il écrit : « Je crois qu’il a dû se développer dans le genou droit une douleur arthritique... douleur qui me torture, me prenant seulement la nuit ! ». La situation va aller en se dégradant obligeant Rimbaud à quitter Le Harar pour Aden. Sur les conseils du médecin il décide de revenir en France pour se faire traiter. Il est hospitalisé à l’hôpital de la Conception à Marseille le 20 mai. Il sera amputé le 27 mai. Son état va se détériorer vite. Fin juillet, il décide de partir à Roche auprès de sa mère et d’Isabelle sa sœur. Il retourne à Marseille « pour essayer de guérir ». Mais à partir de cette date les évènements se précipitent. Il dicte à Isabelle le 9 novembre sa dernière lettre qui se termine par cet espoir vain : « dites-moi à quelle heure je dois être transporté à bord.... ». Il meurt le 10 novembre 1891.
Quelle est la maladie dont est mort Rimbaud ? Pour les médecins de Marseille l’affaire est apparemment entendue dès le premier jour de son hospitalisation. Sur son billet du registre des entrées il est en effet d’emblée précisé : néoplasme de la cuisse et sur le registre des décès : carcinose généralisée. Le diagnostic le plus probable reste donc celui d’ostéosarcome paraostéal.
C’est, au-delà de l’événement littéraire, une histoire médicale qui continue à nous interroger.
1. Cette histoire illustre l’importance de l’écoute clinique et de l’ancrage de la démarche diagnostique dans la parole. Il suffit de lire la lettre à Isabelle du 15 juillet. C’est la démonstration que le signe, qui n’existe que dans le corps par la parole du sujet, peut se suffire à lui-même pour fonder un diagnostic.
2. Cette histoire nous révèle par ailleurs le regard critique de Rimbaud sur le milieu hospitalier et la relation médecin/malade à la fin du XIXe siècle avec des médecins qui usent d’un double langage évitant de dire la vérité au malade.
3. Enfin cette histoire dit l’importance de l’accompagnement en fin de vie et le rôle qu’a joué Isabelle auprès d’Arthur Rimbaud.

  •  
    Label UNT : UNF3S
  •  
    Date de réalisation : 22 Janvier 2011
    Durée du programme : 20 min
    Classification Dewey : Histoire, géographie, biographies (Médecine), Cancer
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : Tous publics / hors niveau
    Disciplines : Histoire de la médecine
    Collections : Histoire du cancer (1750-1950)
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : GUIRAUD Gilbert
    producteur : Université Toulouse II-Le Mirail
    Réalisateur(s) : BOUHARAOUA Samir
    Editeur : SCPAM Université Toulouse II-Le Mirail
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : relations médecin-patient, cancer (diagnostic), Arthur Rimbaud (1854-1891)
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Histoire du cancer (1750-1950) : ouverture du colloque / J.-P. Armand, J.-M. Olivier, P. Cohen
 Jean Bergonié à l'origine des centres de lutte contre le cancer / Bernard Hœrni
 Des Toulousains des Lumières face au cancer : Astruc et Bécane / Didier Foucault
 Pourquoi certaines tumeurs doivent être ouvertes et d'autres extirpées / Jean-Yves Bousigue
 Le cancer à travers les consultations épistolaires envoyées au docteur Samuel Tissot / Nahema Hanafi
 Les prises en charge alternatives du cancer au Canada (1914-1950) / Barbara Clow
 Les sciences humaines et sociales et leur place dans la lutte contre le cancer : table ronde
 Agir contre le cancer dans les hospices civils de Toulouse de 1880 à 1914 / Bérengère Lacassagne
 Vaincre le cancer de l'utérus : de la "fureur opératoire" aux débuts de la radiothérapie. Le cas de l'Espagne, des années 1880 à la Première Guerre mondiale / Isabelle Renaudet
 Le cancer du sein au XVIIIe siècle, des questions qui restent sans réponses / Jacques Rouëssé
 Expérimentation et thérapeutique : le cas Doyen (1859-1916) / Anne Carol
 Les médecins de la Grande Guerre : utopie et progrès dans le traitement du cancer / Alain Denax
 Théodore Marie et Joseph Ducuing: approches de la lutte contre le cancer à Toulouse / Olivier Munoz
 L'organisation de la lutte contre le cancer au Canada (1914-1950) / Charles Hayter
 Institut National du Cancer aux Etats-Unis et soutien fédéral au début du XXe siècle [VF] / David Cantor
 Institut National du Cancer aux Etats-Unis et soutien fédéral au début du XXe siècle [VO] / David Cantor
 L'histoire des services du cancer : différences nationales et concordances / John Pickstone
 Entre culpabilité et nouveaux espoirs : les cancers féminins (1789-1880) / Elsa Nicol
 "Le crabe, l'épée et le bouclier" : les affiches des organisations de lutte contre le cancer en France et la fabrique d'un imaginaire du mal et de la gestion du mal (1920-1950) / Nathalie Huchette
 Le rayon qui guérissait le cancer : l'affaire Priore / Xavier Bonnet
 "Le pavillon des cancéreux" d'Alexandre Soljenitsyne / Pierre C. Lile
 La lutte contre le cancer en 1950 / Patrice Pinell
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte