Conférence

L’utilisation de modèles numériques de terrain et de données géologiques pour les travaux des PCR « Réseau de lithothèques » et du GDR SILEX

Réalisation : 24 mars 2021 Mise en ligne : 24 mars 2021
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Intervention de Christophe Tufféry (Inrap) et Vincent Delvigne (Université de Liège, Service de Préhistoire)

Depuis une quinzaine d'années, les chercheurs participant à plusieurs projets collectifs de recherche (PCR) "Réseau de lithothèques", fédérés depuis 2019 dans le cadre du GDR SILEX, tentent de faire converger leurs modes de description des formations géologiques exploitées par les groupes préhistoriques.L'objectif général de ces travaux est de mieux comprendre les mécanismes potentiels et les relations théoriques entre les formations géologiques contenant des ressources siliceuses (silicites), depuis leurs formations d'origine (gîtes primaires) jusqu’aux formations les plus distantes (formations secondaires). Ces précisions viennent supporter les déterminations pétrologiques qui cherchent à déterminer l’origine spatiale des objets archéologiques découverts sur les sites ainsi que l'accessibilité et la circulation (naturelle mais aussi anthropique) des géomatériaux.En mobilisant diverses données sur les reliefs actuels, issues de l'IGN (BD Alti 250m et 75m, RGE 5m et 1m), des essais de restitution des itinéraires potentiels théoriques ont été produits pour plusieurs gîtes secondaires en France. Grâce à l’utilisation combinée des logiciels de système multi-agents (SMA) NetLogo et de SIG QGis, les exemples proposés permettent de discuter des échelles de résolution. Ainsi les données altimétriques actuelles de trop grande précision ne sont pas toujours adaptées à des recherches qui doivent tenter de reconstituer des paléotopographies.

Thèmes
Notice
Contacter

Sur le même thème