Cours/Séminaire
Notice
Lieu de réalisation
Cnrs site Pouchet
Langue :
Français
Crédits
Magalie Myoupo (Intervention), Olivier Lumbroso (Intervention)
Détenteur des droits
CNRS ITEM
DOI : 10.60527/ggc2-9t64
Citer cette ressource :
Magalie Myoupo, Olivier Lumbroso. CNRS_Pouchet. (2022, 2 décembre). Désir et disparition du modèle hagiographique chez Émile Zola . [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/ggc2-9t64. (Consultée le 13 juin 2024)

Désir et disparition du modèle hagiographique chez Émile Zola

Réalisation : 2 décembre 2022 - Mise en ligne : 15 avril 2024
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Les Évangiles zoliens déconcertent après le cycle des Trois villes qui semblait avoir mis à distance une fois pour toutes les modèles religieux. Le renvoi est à la fois trop évident et trop obscur. Si « évangiles » il y a, c’est bien que Zola se positionne, au seuil de ce nouveau cycle, dans l’idée d’un renouveau spirituel, d’un sacré laïque qui ose cette référence en vertu de la conscience de s’inscrire dans un tournant, d’être au début d’une nouvelle ère. Trop obscur car la référence touche bien le cœur de la doctrine chrétienne qui a, comme dit plus tôt, été discréditée. Cette inscription générique se double, au cœur des romans, d’une réflexion sur le modèle hagiographique : montré comme matrice incontournable de l’exemplarité sociale et politique au XIXe siècle, il est comme soupesé poétiquement. En cette fin de siècle et cette fin d’œuvre, c’est bien la possibilité même d’une poétique de l’édification areligieuse qui semble être questionnée.

Intervention

Avec les mêmes intervenants et intervenantes

Sur le même thème