Conférence
Notice
Langues :
Anglais, Français
Crédits
Serge BLERALD (Réalisation), Direction de l'Audiovisuel de l'EHESS (Dir. Jean-Claude Penrad) (Production), Anne-Claire de Gayffier-Bonneville (Intervention)
Conditions d'utilisation
© Direction de l'Audiovisuel / EHESS /2012
DOI : 10.60527/ek6f-5j13
Citer cette ressource :
Anne-Claire de Gayffier-Bonneville. EHESS. (2012, 12 décembre). Première session , in Au delà des dichotomies : le Soudan, de la formation du pays à l’indépendance du Sud, 1869-2011. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/ek6f-5j13. (Consultée le 18 juin 2024)

Première session

Réalisation : 12 décembre 2012 - Mise en ligne : 19 décembre 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Anne Claire Bonneville, historienne, Hautes Etudes Internationales – INALCO :Les visées égyptiennes sur la haute vallée du Nil, 1898-1956

 

Au-delà des dichotomies : le Soudan, de la formation du pays à l’indépendance du Sud, 1869-2011

 12 novembre 2012

Le CEAf, UMR 194 (EHESS-IRD) en collaboration avec l’IISMM (EHESS)

Elena Vezzadini, Université de Bergen/CEAf, Pierre Liguori, CEAf/EHESS Paris & IREMAM Aix-en-Provence présentent une journée d’études sur le Soudan :

Résumé

Cette journée d’étude voudrait proposer une réflexion sur la complexité de l’histoire soudanaise, de l’émergence d’une entité politique unifiée au temps de la domination ottomano-égyptienne (1820-1881) jusqu’à la sécession du Sud-Soudan en 2011.

Le Soudan est décrit dans les média et dans les rapports des organisations humanitaires comme le pays des dichotomies : sud contre nord, arabes contre africains, musulmans contre chrétiens. Mais cette vision est profondément trompeuse.

Le Soudan, qui, avant l’indépendance toute récente du Sud, était le plus grand pays d’Afrique, comptant des dizaines de langues et des centaines de dialectes et une immense hétérogénéité dans sa géographie humaine, est plutôt le pays de la complexité.

Programme

Intervention

Dans la même collection

Sur le même thème