Entretien
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

FMSH

Langue :
Français
Crédits
Sandra Laugier (Intervention)
Détenteur des droits
©FMSH
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
Sandra Laugier. FMSH. (2022, 15 juin). Sur le réseau RICEVE, par Sandra LAUGIER . [Podcast]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/132109. (Consultée le 26 mai 2024)

Sur le réseau RICEVE, par Sandra LAUGIER

Réalisation : 15 juin 2022 - Mise en ligne : 26 juillet 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Interview de la chercheuse Sandra LAUGIER lors de la journée scientifique internationale "Jusqu'où dire la violence qu'on explore ?"

Transcription du contenu du podcast

Vous écoutez Sandra LAUGIER. Elle est membre du Réseau international des chercheuses et chercheurs à l'épreuve des violences extrêmes, autrement nommé RICEVE.

" Je suis Sandra LAUGIER. Je suis professeure de philosophie à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Mon objet de recherche, au départ, c'est la philosophie du langage ordinaire, à partir de Wittgenstein. Et à partir de cette étude du langage, je me suis intéressée à plusieurs sujets. D'abord la question du care, de l'éthique, qui serait justement attentive aux usages du langage et à la vie ordinaire. Et ensuite, je me suis intéressée notamment au travail de Veena DAS, Richard RECHTMAN et à cette anthropologie qui explore la texture de la vie ordinaire.

Alors si on veut savoir jusqu'où dire la violence, je crois que c'est justement cette question de ce que c'est que dire. Et l'exploration, vraiment, de ce que c'est que les limites du langage. Et pour la violence, ce qui m'a vraiment intéressée d'emblée, c'est comment des formes de violence extrême détruisent à la fois le langage ordinaire et la forme de vie en tant que telle. Et c'est ça le lien entre philosophie du langage et anthropologie. C'est comment certaines réalités, certaines formes de violence vont effectivement avoir cette perte du langage et de l'expressivité, et donc avoir cette dimension de destruction. Et la question est de savoir comment est-ce qu'on va réparer cela ? Et ça va être effectivement à travers cette attention à la vie ordinaire et cette capacité à retrouver : retrouver la parole, retrouver l'usage du langage.

Alors, une forme de vie, c'est quelque chose qui est très discuté, puisqu'on pourrait se demander si une forme de vie, c'est quelque chose qui est une culture, tout simplement, et une forme de vie dans laquelle tout le monde est content et s'accorde, donc une forme culturelle. Mais il y a aussi un autre sens de la forme de vie qui a été développé par le philosophe Stanley CAVELL, également par Veena DAS. Et donc, il y a l'intersection de l'anthropologie et de la philosophie, qui va être un sens, peut-être plus radical, plus biologique, on va dire, et qui vraiment permet de décider ce qui est vivant et ce qui ne l'est pas. Et là, la frontière, comme on le sait, dans les cas de grande violence, elle est, souvent, assez floue.

L'intérêt d'un réseau comme celui-là, c'est que ces approches que nous décrivons, là, elles sont très importantes, bien sûr, influentes, mais assez minoritaires dans le champ intellectuel, que ce soit en philosophie, en anthropologie. Et la forme du réseau international, avec des personnes qui sont un peu disséminées et donc qu'on arrive à réunir et à faire travailler ensemble régulièrement, c'est exactement ce dont on a besoin pour développer quelque chose qui est en réalité assez innovant.

"

RICEVE est un réseau soutenu par la Fondation Maison des sciences de l'homme, réalisatrice de cette capsule produite en juin 2022.     

Intervention

Avec les mêmes intervenants et intervenantes

Sur le même thème