Conférence
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

CCIC, Cerisy-la-Salle

Langue :
Français
Citer cette ressource :
La forge numérique. (2022, 25 juin). Les catalogues d'expositions littéraires. De la liste au beau livre. [Podcast]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/131461. (Consultée le 13 juillet 2024)

Les catalogues d'expositions littéraires. De la liste au beau livre

Réalisation : 25 juin 2022 - Mise en ligne : 1 juillet 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Cette communication a été enregistrée dans le cadre du colloque intitulé Les littératures exposées, quelle histoire ? Des premières maisons d'écrivains aux expositions numériques qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 20 au 26 juin 2022, sous la direction de David MARTENS et Isabelle ROUSSEL-GILLET.

De nos jours, la littérature et son histoire font fréquemment l'objet d'expositions. De façon à mieux connaître ce mode de circulation particulier de la littérature, ce colloque se propose de brosser l'histoire, qui demeure largement méconnue, des expositions relatives à la littérature, du début du XIXe siècles à nos jours. Selon quelles modalités particulières les expositions ont-elles contribué à la diffusion de la culture littéraire ? Qui sont les concepteurs de ces expositions ? Quelle a été la place de ces expositions dans la programmation des institutions qui les accueillent ? Quels ont été les écrivains, les œuvres ou les courants littéraires qui ont bénéficié du plus de faveur ? Qu'expose-t-on de façon privilégiée (auteur, style, texte, œuvre, courant, pensée, esprit) ? Quelles sont les évolutions notables dans les catalogues ? Réunissant des universitaires issus de différentes disciplines et des responsables et des concepteurs d'exposition (commissaires, scénographes, médiateurs…) à travers des exposés, des retours d'expérience et des tables rondes, le colloque se clôturera sur un atelier commun destiné à rêver sur la base de matériaux concrets réunis par les participants une exposition sur l'histoire de ces expositions.

David Martens enseigne la littérature française à l'université de Louvain (KULeuven). Il s'intéresse notamment aux formes de patrimonialisation de la littérature, notamment sous la forme de l'exposition. Il a fondé le site litteraturesmodesdemploi.org et le réseau des RIMELL (Recherches interdisciplinaires sur la muséalisation et l'exposition de la littérature et du livre), qui fédèrent les recherches sur ces questions. Il a récemment assuré la co-direction d'un numéro de Culture et musées sur la patrimonialisation de la littérature (en ligne​), et d'un numéro de la revue Captures consacré à la façon dont la littérature inspire certaines expositions (en ligne). Il a en outre fondé et dirigé la revue Interférences littéraires et est actuellement membre de la rédaction de la revue Histoires littéraires. Il a organisé à Cerisy les colloques L'écrivain vu par la photographie (2014) ainsi que Portraits de Pays. Textes, images, sons (2019).

Marcela Scibiorska est médiatrice à la Wittockiana, musée des arts du livre et de la littérature à Bruxelles. Après avoir achevé sa thèse, intitulée "Les Albums de la Pléiade. Histoire et analyse discursive d'une collection patrimoniale" à la KU Leuven et Sorbonne Université, elle a travaillé sur les portraits de pays illustrés à la Guilde du Livre à l'université de Lausanne, ainsi que sur le maniement des images concrètes par les écrivains d'avant-garde dans le cadre de l'ERC Handling à l'UCLouvain. Elle s'intéresse plus largement aux modes de patrimonialisation de la littérature, aux liens entre textes et images dans la construction de l'image d'auteur, aux rapports entre littérature et publicité, ainsi qu'aux collections éditoriales.

Résumé de la communication

La place du catalogue dans l'économie de l'exposition et de l'offre culturelle proposée par les espaces muséaux et autres lieux d'exposition est le fruit d'une histoire qui se situe à la croisée de celle des expositions, des traditions qui s'y sont déployées et ont bien évidemment évolué, ainsi que de l'histoire du livre et de ses transformations, notamment en matière de traitement des illustrations, mais pas uniquement. Une manifestation sensible de ces évolutions dans l'histoire des catalogues d'exposition réside dans le recours, précisément, au terme même de "catalogue", auquel sont préférés des termes tels que "vrai livre" ou "ouvrage accompagnant l'exposition". Cette mutation est le fruit de l'histoire du catalogue, qui passe d'une liste de pièces éventuellement commentées, et dotées d'une préface, présentant peu d'illustrations, à des ouvrages de plus en plus richement illustrés, de plus en plus proches du beau livre. De nos jours, les catalogues deviennent de plus en plus souvent des livres pensés et conçus comme relativement autonomes de l'exposition que leur parution accompagne éventuellement, jusqu'à, dans certains cas, devenir des livres d'artistes à part entière. Si la liste des pièces, colonne vertébrale de cette forme d'ouvrages, demeure, ce qui fut le catalogue s'est transformé et a multiplié aujourd'hui ses déclinaisons et a diversifié son rapport à l'exposition.

Sur le même thème