Cours/Séminaire
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

MRSH Caen

Langue :
Français
Citer cette ressource :
La forge numérique. (2021, 16 novembre). Les implications paysagères des transformations foncières agricoles : approche comparative dans les bocages normands. [Podcast]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/117211. (Consultée le 18 juillet 2024)

Les implications paysagères des transformations foncières agricoles : approche comparative dans les bocages normands

Réalisation : 16 novembre 2021 - Mise en ligne : 22 juin 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Cette communication a été enregistrée lors d'une séance du séminaire du pôle rural de la MRSH.

Thibaut Preux est docteur en géographie de l'Université de Caen et maître de conférences à l’université de Poitiers. Il est chercheur associé aux laboratoires Espaces et Sociétés (ESO) et Littoral, Environnement, Télédétection, Géomatique (LETG). Ses recherches portent principalement sur les relations entre systèmes agricoles et paysages à travers le temps. Il a notamment soutenu en 2019 une thèse de géographie rurale sur l'étude des conséquences paysagères des recompositions foncières des exploitations agricoles dans les régions de bocage normand.

Si de nouvelles « fonctionnalités » sont désormais reconnues aux paysages de bocage (prévention du ruissellement érosif, maintien d’une certaine biodiversité, production énergétique…), les mécanismes de production et d’évolution de ces formes paysagères emblématiques de l’Ouest de la France sont plus rarement étudiés, quand ils ne sont pas renvoyés aux opérations d’aménagement foncier des années 1960-1970. Alors que ces procédures de remembrements sont désormais plus strictement encadrées et que des initiatives locales - encore timides - font émerger un néo-bocage, les dernières études montrent une accélération récente de l’érosion des linéaires de haies, en particulier dans l’Ouest de la France. Quels sont les moteurs de la transformation des paysages de bocage ? Que nous disent ces évolutions de la transformation des systèmes agricoles ? L’objectif de cette communication est de discuter ces enjeux à partir d’une thèse de doctorat qui a mobilisé une approche géographique originale, mêlant analyse statistique et spatiale à un travail de terrain dans quatre espaces laboratoire en Normandie (Bessin, Bocage Virois, Mortainais et Pays d’Auge). Ce travail a permis de mettre en évidence le rôle central de l’inégale recomposition foncière des exploitations (agrandissement et concentration foncière) dans la transformation des paysages de bocage.

Sur le même thème