Cours/Séminaire
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

IMEC - Abbaye d'Ardenne

Langue :
Français
Citer cette ressource :
La forge numérique. (2009, 28 mai). Lexicographie bilingue : enseignement de l’italien et traduction dans deux grammaires italiennes écrites en français. [Podcast]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/132030. (Consultée le 2 mars 2024)

Lexicographie bilingue : enseignement de l’italien et traduction dans deux grammaires italiennes écrites en français

Réalisation : 28 mai 2009 - Mise en ligne : 22 juillet 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Cette communication a été présentée dans cadre du séminaire « Réflexions autour des dictionnaires bilingues et multilingues » de l'équipe ERLIS, sous la responsabilité d'Anne-Marie Gresser et d'Élisabeth Ridel, qui s'est déroulé à l'abbaye d'Ardennes (IMEC) le 28 mai 2009.

Viviana Agostini-Ouafi est Maître de Conférences au département d'italien de l'Université de Caen Basse-Normandie où elle enseigne notamment langue et linguistique. Spécialiste des problèmes pratiques et théoriques de la traduction, elle s'intéresse aussi aux représentations (thématiques ou identitaires), à la réception des œuvres en France et en Italie, à la relation oralité/écriture dans les récits autobiographiques ainsi qu'à la didactique des langues vivantes étrangères. Parmi ses travaux de traductologie : Giacomo Debenedetti traducteur de Marcel Proust (PUC, 2003), Poetiche della traduzione (Mucchi, 2010), « Il proustismo di Corrado Alvaro » (Fronesis, n° 8, 2008), « La traduction et le fascisme » (Transalpina, n° 13, 2010) ; parmi ses conférences sur la didactique de l'italien : « L'écoute et l'interprétation dans le processus de la compréhension orale » (24/11/2005, XIIIe Congrès RANACLES, http://www.unicaen.fr/crl/ranacles) ; « De la conception du test à son utilisation en ligne chez l'apprenant » et « Le projet Actulang : documents vidéo d'actualité avec exercices interactifs (A2-B1, CECRL) » (IUFM de Caen, 15-16/11/2007, Journées du PAF : L'italien et le plan de rénovation des langues).

Résumé de la communication

Les deux grammaires ici comparées, parues à Londres en 1821 (manuel de Veneroni-Zotti) et à Paris en 1865 (manuel de Vergani-Ferrari), sont représentatives de deux conceptions différentes de la langue, de la culture et de la société : l'usage que l'on y fait à des fins pédagogiques de la lexicographie bilingue, et plus en général de la traduction comme exercice d'apprentissage linguistique, nous montre que l'une est tournée vers le XVIIIe siècle pré-révolutionnaire et l'autre vers le monde bourgeois des nations industrialisées modernes. Ceci implique aussi, dans ces manuels, une conception et une pratique très différentes de l'enseignement des langues vivantes étrangères. Mais ces grammaires tant éloignées ont une source commune : Le maître italien de Veneroni (et ses variantes), dont la première parution date de la seconde moitié du XVIIe siècle ; de telles racines n'empêchent pas que le Vergani-Ferrari soit proposé aux apprenants francophones de l'italien jusqu'en 1939... L'analyse comparative des deux grammaires concerne notamment les listes lexicales bilingues, confrontées aussi à celles publiées dans un manuel de Veneroni de 1737. L'étude met en évidence les changements profonds qui caractérisent au XIXe siècle les approches didactiques variées, parfois contradictoires, de l'enseignement de l'italien en français. La lexicographie bilingue, dans sa tentative de fixer le discours humain en éternel mouvement, de grammaticaliser ce que la langue vivante fait constamment évoluer, apparaît ici dans toute son « héroïque » et « pathétique » nature : elle est obligée de se mettre à jour sans cesse et demeure sans cesse en retard vis-à-vis de la langue parlée par les locuteurs.

Sur le même thème