Conférence

Stéphane Mortaud - Cellules souches et neurosphères pour l’étude de la neurotoxicité de facteurs environnementaux

Réalisation : 25 juin 2021 Mise en ligne : 25 juin 2021
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Il existe dans l’environnement général tout un ensemble de molécules potentiellement toxiques pour notre système nerveux. L’activité humaine a produit un grand nombre de composés chimiques nouveaux. L’augmentation ces dernières décennies du nombre de cas de certaines pathologies du système nerveux dans la population pose la question de l’implication de ces substances anthropiques. Si les études par des approches in vivo sur l’animal permettent l’analyse d’effets à long termes ou encore l’analyse des aspects intégrés (comportements, etc.), les approches in vitro à partir de cellules souches et de neurosphères permettent de modéliser les aspects moléculaires et cellulaires des processus cérébraux. En effet, ce dernier type de culture cellulaire permet d’obtenir des « mini-cerveaux » dont les avantages sont nombreux en permettant entre autre aux cellules d’être dans une situation beaucoup plus proche de la réalité que dans les cultures cellulaires classiques. Cela permet ainsi leur différenciation et maturation comme dans un cerveau réel. De plus, cette modélisation en minicerveaux permet de limiter les approches in vivo et de réaliser des screening toxicologiques plus rapides.

Thèmes
Notice
Contacter

Dans la même collection

Sur le même thème