Non classé

Géohistoire de l’environnement et des paysages : grands témoins / Diego Moreno

Réalisation : 13 octobre 2016 Mise en ligne : 13 octobre 2016
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Géohistoire de l’environnement et des paysages : grands témoins / Diego Moreno in "Géohistoire de l'environnement et des paysages", colloque international organisé, sous la responsabilité scientifique de Philippe Valette et Jean-Michel Carozza, par le laboratoire Géographie de l’Environnement (GEODE) de l'Université Toulouse Jean Jaurès-campus Mirail, 12-14 octobre 2016.

La géohistoire,terme créé par Fernand Braudel (Braudel, 1949), s’intéresse à la construction desespaces et des territoires sur la longue durée. Dans le monde anglo-saxon(Angleterre, Etats Unis, Canada,…), le terme recouvre plutôt celui degéographie historique (historical geography). Néanmoins, les définitions de cestermes fluctuent sensiblement d’un auteur à l’autre et d’un pays à l’autre(Chouquer, Watteaux, 2013). Schématiquement, la géographie historique cherche àappliquer à des époques passées les méthodes de l’analyse géographique tandisque la géohistoire s’intéresse à l’évolution historique de configurationsspatiales/territoriales. La géohistoire correspondrait à « l’histoirediachronique des sociétés à travers leur espace » alors que la géographiehistorique classique « se contente d’étudier synchroniquement des situations dupassé, et sans considérer l’espace comme facteur primordial » (Chouquer,Watteaux, 2013). Depuis leurémergence, ces termes se sont largement diffusés dans le champ disciplinaire dela géographie et de l’histoire. Si le terme de géohistoire ou géo-histoire estde création récente, la réalité qu’il recouvre est, elle, au moins en partie,beaucoup plus ancienne et coïncide pour partie avec le champ de la géographiehistorique. En France, les reconfigurations académiques depuis les années 1950ont conduit à une longue éclipse de la géographie historique (Grataloup, 2015).Ce colloque surla Géohistoire de l’environnement et des paysages, organisé par le laboratoireGEODE (UMR 5602 CNRS), entend dresser un bilan des nombreux travaux menés dansune perspective géohistorique. Ce colloque pluridisciplinaire porte égalementune attention particulière aux emboîtements d’échelles de temps et d’espace quicaractérisent le fonctionnement géohistorique des environnements et despaysages.Vous trouverez sur Canal U, les troisconférences plénières ainsi que les deux interventions des grands témoins ducolloque. Vous pouvez également visiter le blog dédié à ce colloque.

Chapitres
    Intervenants
    Thèmes
    Notice
    Langue :
    Français
    Crédits
    Jean JIMENEZ (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Production), SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Publication)
    Conditions d'utilisation
    Tous droits réservés à l'Université Jean-Jaurès - campus Mirail et aux auteurs.
    Citer cette ressource:
    UT2J. (2016, 13 octobre). Géohistoire de l’environnement et des paysages : grands témoins / Diego Moreno. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/98711. (Consultée le 17 mai 2022)
    Contacter
    Documentation

    MORENO, Diego, MONTANARI, Carlo, STAGNO, Anna Maria, MOLINARI, Chiara (2010). A plea for a (New)Environmental Archaeology : the use of the geographical historical microanalitical approach in mountain areas of NW Italy, in Stephan TZORTZIS, Xavier DELESTRE (dirs),  Archéologie de la montagne européenne, Paris, Éditions Errance / Centre Camille Jullian, 75-83.

    CAROZZA, Jean-Michel, VALETTE, Philippe (2010). Mise en oeuvre d'une démarche géohistorique pour la connaissance de l'évolution des paysages fluviaux : l'exemple de la moyenne vallée de la Garonne, Géocarrefour / Association des amis de la revue de géographie de Lyon, 1, vol. 85, 18-27. [En ligne : https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-01064516/file/_20_Valette_2010.pdf].

    TORRÉ, Angelo (2008). Un « tournant spatial » en histoire ? Paysages, regards, ressources, Annales. Histoire, Sciences Sociales, 5, 63e année, 1127-1144. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-annales-2008-5-page-1127.htm].

    TROCHET, Jean-René, BOULANGER, Philippe (dirs) (2005). Où en est la géographie historique ? Entre économie et culture. Actes du colloque international tenu en Sorbonne du 12 au 14 septembre 2002. Paris,  Éditions L’Harmattan, coll. Géographie et Cultures, 346 p.

    ABBÉ, Jean-Loup (2005). Le paysage peut-il être lu à rebours ? Le paysage agraire médiéval et la méthode régressive, in Benoît Cursente, Mireille Mousnier (dirs), Les territoires du médiéviste, Presses universitaires de Rennes, 383-399.

    MORENO, Diego (1997). Storia, archeologia e ambiente. Contributo alla definizione e agli scopi dell’archeologia postmedievale in Italia, Archeologia, Postmedievale, 1, 89-94.

    HOSKINS, William George (1959). Local History in England. Harlow, Longmans publisher. [rééd. Routledge 2013].

    BLOCH, Marc [1931] (1999). Les caractères originaux de l’histoire rurale française. Paris, Éditions Armand Colin, 320 p. [Édition de 1968 en ligne : http://classiques.uqac.ca/classiques/bloch_marc/histoire_rurale_fr_t1/histoire_rurale_fr_t1.html].

    FLATRÈS, Pierre (1994). La géographie historique rétrospective, in « Géographie historique », Hérodote, n°74-75, p. 63-69.

    > Voir aussi la bibliographie à télécharger dans l'onglet "Documents".

    Dans la même collection

    Sur le même thème