Conférence

Le Mémorial Acte de Guadeloupe : réconcilier les mémoires, occulter l’histoire ? / Stéphanie Mulot

Réalisation : 18 octobre 2016 Mise en ligne : 18 octobre 2016
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Le Mémorial Acte de Guadeloupe : réconcilier les mémoires, occulter l’histoire ? / Stéphanie Mulot, in colloque "Mémoire et histoire de l'esclavage dans le monde atlantique", organisé dans le cadre du programme de recherche de l'accord franco-brésilien CAPES-COFECUB et du labex SMS Mémoires de l'Esclavage aux AMériques (MESCLAM) Université Toulouse Jean-Jaurès-campus Mirail, 17-18 octobre 2016. Panel 5 : Les lieux de mémoire.

Inauguré par le Président de la République en 2015, le Mémorial Acte s’impose dans le paysage guadeloupéen comme le centre caribéen d’expression de la traite et des esclavages, et non pas comme un musée. Il ambitionne pourtant de retracer l’histoire de la traite et de l’esclavage et de réconcilier les différentes mémoires. Il insiste aussi sur le fait que les populations serviles du nouveau monde ont pu construire des sociétés, des cultures, des religions, des mouvements politiques, des œuvres scientifiques et artistiques, dans un geste de résilience. Ce faisant, le souci de réconciliation et révolution mémorielle semble préférer occulter, dans les expositions, la dimension politique et sociale de l’esclavage, les atrocités commises durant des siècles, et le quotidien douloureux des esclaves caribéens, pour souligner au contraire la fierté de peuples combattants, fiers et insoumis. « On n’est pas à Auschwitz ici ! », leitmotiv de ses responsables, résume cette posture paradoxale visant à occulter ou minimiser le poids de la souffrance et de l’histoire, pour valoriser la fierté de la résilience créole créatrice et des mémoires pacifiées.

Intervenants
Thèmes
Notice
Langue :
Français
Crédits
Claire SARAZIN (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Production), SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Publication)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail et aux auteurs.
Citer cette ressource:
UT2J. (2016, 18 octobre). Le Mémorial Acte de Guadeloupe : réconcilier les mémoires, occulter l’histoire ? / Stéphanie Mulot. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/94299. (Consultée le 24 mai 2022)
Contacter
Documentation

LIMINANA DEMBELÉ, Cathy (2015). Prendre acte du Mémorial ACTe : l'homme noir est nu, Blog Médiapart,  7 juillet 2015. [En ligne : https://blogs.mediapart.fr/cathy-liminana-dembele/blog/070715/prendre-acte-du-memorial-acte-lhomme-noir-est-nu].

Inauguration du Mémorial ACTe de Guadeloupe : « Sé tan nou tout » (10 mai 2015). Discours de Victorin Lurel, Creoleweys, 11 mai 2015. [En ligne : https://creoleways.com/2015/05/11/inauguration-du-memorial-acte-de-guadeloupe-se-tan-nou-tout-discours-de-victorin-lurel/.

Mémorial ACTe (2015). Inauguration du 10 Mai : allocution du Président de la République François Hollande, 10 mai 2015, 29 mn. [En ligne : https://www.youtube.com/watch?v=6nuZTztClzw].

Inauguration du MémorialACTe-10 Mai 2015 : allocution du Maire de Pointe-à-Pitre, Jacques Bangou, 7mn34. [En ligne : https://www.youtube.com/watch?v=lPI0IrlhdnA].

LEVISALLES, Natalie (2015). Esclavage : en Guadeloupe, une mémoire troublée, Libération, 8 mai 2015. [En ligne : http://www.liberation.fr/societe/2015/05/08/esclavage-en-guadeloupe-une-memoire-troublee_1299781].

RÉGION GUADELOUPE, MÉMORIAL ACTE (2014). Mémorial ACTe, centre caribéen d'expressions et de mémoire de la traite de l'esclavage [dossier de présentation du projet], 16 p. [En ligne : http://fr.memorial-acte.fr/assets/dossier-de-presse-memorial-acte-v2-rd.pdf].

MULOT, Stéphanie (2013). Représenter ou effacer l’esclavage et ses descendants dans l’espace public guadeloupéen : panorama photographique, L’Ordinaire des Amériques, 215. [En ligne : http://orda.revues.org/942].

CHIVALLON, Christine (2013). Les questions posées par le discours muséographique confronté à l'expérience esclavagiste, in "Exposer l'esclavage : méthodologies et pratiques", Africultures, 91, 1/2013, 60-69.

MBEMBE, Achille (2013). L’esclave, figure de l’anti-musée ?, in "Exposer l'esclavage : méthodologies et pratiques", Africultures, 91, 1/2013, 38-42.

PRICE, Sally [1995] (2012). Arts primitifs, regards civilisés. Paris, École nationale supérieure des Beaux-Arts, 219 p.

MULOT, Stéphanie (2011). Mémoire et figuration des morts de la traite négrière et de l’esclavage dans les politiques culturelles de Guadeloupe, in Anne Bouchy et Ikezawa Masaru (dirs), La mort collective et le politique. Constructions mémorielles et ritualisations, Presses de l’Institut des sciences humaines et sociales de l’Université de Tôkyô, 263-274.

Le Mémorial ACTe : le projet politique [2008] (2010). Le Courrier de l'Architecture. [En ligne : http://www.lecourrierdelarchitecte.com/article_715].

LERAY, Christophe [2008] (2010). Le Mémorial ACTe, une fondation pour la société guadeloupéenne, Le Courrier de l'Architecte, 31 octobre 2010. [En ligne : http://www.lecourrierdelarchitecte.com/article_714].

GLISSANT, Édouard (2007). Mémoires des esclavages: La fondation d'un Centre national pour la mémoire des esclavages et de leurs abolitions. Paris, Éditions Gallimard, 192 p.

PRICE, Sally (2007). Paris Primitive. Jacques Chirac’s Museum on the Quai Branly. Chicago-London, University of Chicago Press, 239 p.

MULOT, Stéphanie (2007). Le mythe du viol fondateur aux Antilles françaises, Ethnologie française, 3, vol. 37, 517-524. [En ligne : http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=ETHN_073_0517].

MULOT, Stéphanie (2003). La trace des Masques: identité guadeloupéenne entre pratiques et discours, Ethnologie française, 1, vol. 33, 111-122. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-ethnologie-francaise-2003-1-page-111.htm].

GILROY, Paul [1993] (2003). L'Atlantique noir : modernité et double conscience. Paris, Éditions Kargo, 235 p. [rééd. Éd. Amsterdam, 2010].

> Voir aussi la bibliographie générale du colloque à télécharger dans l'onglet "Documents" de la communication inaugurale de Marcel Dorigny.

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants

Sur le même thème