Conférence
Chapitres
Notice
Lieu de réalisation
Campus Mirail, Université Toulouse - Jean Jaurès
Langue :
Français
Crédits
Claire Sarazin (Réalisation), Université Toulouse - Jean Jaurès (Production), Le Vidéographe - Maison de l'image et du Numérique / UT2J (Publication), Sylvie Cromer (Intervention), Marie-Agnès Palaisi (Intervention), Marion Duquet (Intervention), Philippe Liotard (Intervention), Maïlys Derenemesnil (Intervention)
Détenteur des droits
Droits réservés à l'Université Toulouse - Jean Jaurès et aux auteurs
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/5de5-re16
Citer cette ressource :
Sylvie Cromer, Marie-Agnès Palaisi, Marion Duquet, Philippe Liotard, Maïlys Derenemesnil. UT2J. (2023, 5 juillet). Violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche : de l’écoute aux sanctions , in No(s) Futur(s). Genre : bouleversements, utopies, impatiences. 3ème Congrès International de l'Institut du Genre. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/5de5-re16. (Consultée le 19 juillet 2024)

Violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche : de l’écoute aux sanctions

Réalisation : 5 juillet 2023 - Mise en ligne : 21 mars 2024
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Depuis le colloque international « Violences sexistes et sexuelles dans l’enseignement supérieur et la recherche : de la prise de conscience à la prise en charge » tenu en 2017 (ANEF - CPED - Association femmes et mathématiques et coll.), la prise en charge des violences sexistes et sexuelles s’accélère à l’université, grâce au développement de sensibilisations et de formations envers toute la communauté de l’enseignement supérieur et la recherche d’une part, et aux textes juridiques entrés en vigueur d’autre part. Pour autant, il reste un noeud gordien : alors que les dispositifs d’écoute et d’orientation sont devenus obligatoires et quasi partout mis en place, il n’y a pas de volonté de sanctionner à la hauteur des enjeux. Dans ce contexte, la table ronde soulèvera les questions suivantes : quelles sont les réalités de la prise en charge des violences sexistes et sexuelles à l’université, dans l’enseignement supérieur et la recherche ? Quels sont les freins et les blocages qui subsistent et seraient à lever ? Comment avancer sur l’angle disciplinaire, dans une perspective tant professionnelle que déontologique ?

Semi-plénière tenue à l'occasion du 3ème Congrès International de l'Institut du Genre organisé en partenariat avec l'Université Toulouse - Jean Jaurès.

Intervention

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants et intervenantes

Sur le même thème