Wozzeck : une traversée des siècles

Réalisation : 19 octobre 2021
Mise en ligne : 21 avril 2022
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
  • document 1 document 2 document 3
vignette JE Wozzeck

Descriptif

Wozzeck, le seul opéra achevé de Berg, s’est imposé comme un jalon majeur de l’histoire de la musique au XXe siècle. Il partage avec Pelléas et Mélisande de Debussy la réputation d’avoir su prendre en compte les héritages, les usages et les recettes d’un spectacle aristocratique devenu bourgeois, pour lui rendre la force moderne et subversive de ses origines. S’il est quelque peu surfait de considérer cette œuvre commencée en 1912 et créée en 1925 comme œuvre de rupture, elle pousse néanmoins les limites du cadre traditionnel. L’action dramatique suit une allure dédaignant les coups de théâtre à l’italienne et les longueurs méditatives wagnériennes, avançant au rythme de séquences brèves et dynamiques qui nous rappellent l’écriture cinématographique. Les stéréotypes narratifs de l’opéra romantique sont tordus sous le poids de l’esthétique expressionniste : séduction, jalousie et rivalité amoureuses tombent de leur piédestal, la couleur locale n’émerveille plus, quêtes héroïques et spirituelles sont désormais obsolètes. Berg nous enseigne toutefois que l’opéra demeure une expression lyrique et dramatique d’actualité et que sa modernité tient essentiellement de la dynamique de ses modalités et de l’originalité de sa représentation des thèmes universels : amour, haine, meurtre, morale...
Source d’inspiration et ressort majeur de ce renouvellement, le texte dramatique de Büchner, ce Woyzeck de 1837, laissé inachevé par un auteur dramaturge, savant et révolutionnaire, est en porte-à-faux par rapport aux flammes du drame romantique de ses contemporains. Sa redécouverte au début du XXe siècle en fait un marqueur dont l’influence dépasse la période expressionniste. La pièce connaît enfin une carrière sur les planches de théâtre digne de sa valeur, deux adaptations lyriques (Berg en 1925 et Gurlitt en 1926) et bien plus encore au cinéma.
Pour bien mesurer l’importance du travail de Berg sur le texte de Büchner, les chercheurs, réunis à l’occasion de cette journée d’étude, abordent la question philologique du drame de Büchner, sa résonance retrouvée avec l’expressionnisme, sa potentialité à porter l’opéra plus avant dans le XXe siècle.

Vidéos

"Wozzeck" : vers une nouvelle poétique du livret ? / Aude Ameille
Conférence
00:30:02
"Wozzeck" : vers une nouvelle poétique du livret ? / Aude Ameille
Ameille
Aude

Source d’inspiration et ressort majeur de ce renouvellement, le texte dramatique de Büchner, ce 'Woyzeck' de 1837, laissé inachevé par un auteur dramaturge, savant et révolutionnaire, est en porte-à

Lectures contemporaines et divergentes : Berg et Gurlitt adaptent "Woyzeck" / Michel Lehmann
Conférence
00:45:33
Lectures contemporaines et divergentes : Berg et Gurlitt adaptent "Woyzeck" / Michel Lehmann
Lehmann
Michel

Source d’inspiration et ressort majeur de ce renouvellement, le texte dramatique de Büchner, ce 'Woyzeck' de 1837, laissé inachevé par un auteur dramaturge, savant et révolutionnaire, est en porte-à

Le "Woyzeck" de Büchner : d’une révolution à l’autre / Catherine Mazellier-Lajarrige
Conférence
00:46:53
Le "Woyzeck" de Büchner : d’une révolution à l’autre / Catherine Mazellier-Lajarrige
Mazellier-Lajarrige
Catherine

Source d’inspiration et ressort majeur de ce renouvellement, le texte dramatique de Büchner, ce 'Woyzeck' de 1837, laissé inachevé par un auteur dramaturge, savant et révolutionnaire, est en porte-à

De Büchner à Berg : Marie lit l'Evangile (Acte 3, scène 1) : description, analyse et commentaires [table ronde]
Conférence
01:26:58
De Büchner à Berg : Marie lit l'Evangile (Acte 3, scène 1) : description, analyse et commentaires […
Lehmann
Michel
Mazellier-Lajarrige
Catherine
Ameille
Aude
Tachon
Marie
Caro
Arthur

Source d’inspiration et ressort majeur de ce renouvellement, le texte dramatique de Büchner, ce 'Woyzeck' de 1837, laissé inachevé par un auteur dramaturge, savant et révolutionnaire, est en porte-à

Intervenants

Agrégée de lettres modernes et docteure en littérature comparée, Aude Ameille est professeur à l'Université Paris Sorbonne-Paris IV (France) et elle est membre du Centre de Recherche en Littérature Comparée (CRLC). Elle est l'auteur d'une thèse en 2011 intitulée "Aventures et nouvelles aventures de l’opéra depuis la Seconde Guerre mondiale : pour une poétique du livret", sous la direction de Jean-Yves Masson.