Canal-U

Mon compte
Canal Archéo Montpellier

Indésirables mais utiles : la gestion des eaux dans la périphérie urbaine d’Augustonemetum/Clermont-Ferrand (fin du Ier s. - IVe s. ap. J.-C.)


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/asm/embed.1/indesirables_mais_utiles_la_gestion_des_eaux_dans_la_peripherie_urbaine_d_augustonemetum_clermont_ferrand_fin_du_ier_s_ive_s_ap_j_c.57831?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
Canal Archéo Montpellier
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Indésirables mais utiles : la gestion des eaux dans la périphérie urbaine d’Augustonemetum/Clermont-Ferrand (fin du Ier s. - IVe s. ap. J.-C.)

Les trois sites considérés ici – rue Fontgiève, Scène nationale, rue Rabanesse – ont été étudiés dans le cadre de fouilles archéologiques préventives réalisées sur de vastes superficies entre 2012 et 2016 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Ils ont pour point commun d’être localisés en périphérie urbaine d’Augustonemetum, dont le développement à partir de la fin du Ier s., et surtout au cours du IIe s., a conduit à la conquête des marges du premier noyau urbain. Elles correspondent à des terrains marécageux situés en fond de vallée et constituent donc, a priori, des terrains peu favorables à l’implantation humaine.

L’urbanisation de ces nouveaux secteurs de l’agglomération a nécessité d’importants travaux de drainage du réseau hydrographique ceinturant la butte de Clermont. Des ouvrages maçonnés ont permis de canaliser certains ruisseaux, tandis que d’autres ont fait l’objet de recalibrages afin de mieux en
contrôler le débit. Dans les deux cas, ces entreprises ont assuré une meilleure gestion des cours d’eau, en autorisant par ailleurs l’exploitation de l’énergie hydraulique ainsi disponible.


Ces cours d’eau ont également servi d’exutoires pour les eaux usées issues des îlots nouvellement créés, dont la fonction était à la fois résidentielle (maisons) et professionnelle (ateliers artisanaux, auberge), voire collective (temple). En effet, les opérations archéologiques ont mis en évidence un dense réseau d’évacuation, principalement formé de caniveaux en bois et particulièrement bien conservé grâce à la forte humidité du milieu d’enfouissement. Son analyse illustre la gestion raisonnée des eaux indésirables comme sa complémentarité avec le réseau d’adduction, lui aussi largement représenté. La conservation des bois d’oeuvre a également permis de documenter des ouvrages hydrauliques généralement disparus tout en offrant, grâce à la dendrochronologie, des datations parfois très précises.


Dès la fin du IIe s., le niveau de la nappe phréatique remonte et les occupants sont contraints d’adapter les constructions aux contraintes environnementales. Ces dernières sont particulièrement prégnantes au cours du IIIe s. et contribuent, avec probablement le défaut d’entretien des structures hydrauliques précédemment mises en place, à l’abandon progressif des abords des cours d’eau.


Sur ces trois sites clermontois, l’eau est donc au coeur des préoccupations et les habitants ont entretenu une relation ambivalente avec elle. Il a fallu en assurer la gestion par des stratégies diverses qu’il s’agira de détailler afin de montrer comment une contrainte a pu être transformée en atout, notamment économique. Une certaine forme d’équilibre a ainsi pu être trouvée durant près de deux siècles, avant qu’un renversement ne s’opère, aboutissant à la désaffectation des lieux au cours du IVe s.


Communicants :

 

François BLONDEL - chercheur associé – UMR ArTeHiS

Damien MARTINEZ - MCF, Université Lumière – Lyon 2, UMR 5648-CIHAM)

Julien OLLIVIER - SRA Occitanie, UMR 5608 –TRACES

 

Colloque organisé par :

Jean-Baptiste Lebret

Sandrine Agusta-Boularot

 

Réalisation :

Lambert Capron

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Urban sanitation in Roman Mirobriga (Santiago do Cacèm, Portugal)
 Evacuation des eaux usées et pluviales dans les quartiers d’habitation et d’artisanat du Castellas (Murviel-lès-Montpellier, Hérault)
 La gestion des eaux à Forum Iulii : la cas du site de l’école des Poiriers
 La gestion des eaux sales, troubles et indésirables à Aix-en-Provence, durant l’Antiquité
 L’ensemble monumental de Saint-Romain-en-Gal : l’exemple d’un bassin de rétention romain ?
 Le parcours des eaux propres et usées au fil de l’évolution de l’îlot urbain de la maison des Dieux Océan (îlot A, Saint-Romain-en-Gal, Rhône)
 évolution, répartition et gestion des réseaux d’évacuation des eaux usées dans le quartier urbain antique de Saint-Romain-en-Gal (Ier s. av. J.-C. – IIe s. ap. J.-C.)
 Introduction générale
 La gestion des eaux usées à Avenches / Aventicum ? Quelques éléments de réponse (visioconférence)
 Que faire des eaux d’inondation ? Le cas des villes de Gaule.
 30 ans après Pontus Reimers : de la nécessité d’harmoniser les études sur les réseaux d’évacuation antiques en milieu urbain.
 Une gestion totalement maitrisée des eaux d’alimentation et des eaux usées ? Le cas de la Villa Prato (Sperlonga, province de Latina) au IIe s. av. J.-C.
 La canalisation souterraine de Soriech (Lattes, 34) : gestion d’une zone humide au haut Empire.
 Cassinomagus (Chassenon, Charente) : gestion des eaux indésirables dans le secteur sud-est de l’agglomération
 Eaux indésirables à Villevieille (Gard) : l’exemple péri-urbain du Chemin de la Truque
 Colloque international : Eaux sales, eaux troubles, eaux de ruissellement : la gestion des eaux indésirables dans le monde romain - Mot de bienvenue
 Eaux sales, eaux troubles, eaux de ruissellement : La gestion des eaux indésirables dans le monde romain
 La chèvre sauvage de la Grèce à l'etruria orientaliste : une intégration culturelle d'un animal inconnu
 "Simia quema similis turpissuma bestia nobis" : l'alterià animale e l'identità umana nella cultura latina (III sec. a.C.- I sec. d.C.)
 L'exotisme du bestiaire dionysiaque dans les images romaines : la dynamique d'un imaginaire
 Le bestiaire des peuples ennemis : représentations poétiques et élaborations mythologiques des déplacements d'animaux lors des guerres
 Accueil des participants au colloque Circulations animales et zoogéographie en Méditerranée occidentale
 Historia Animalium : on Faunal Histories of the Mediterranean
 Présentation du colloque Circulations animales et zoogéographie en Méditerranée occidentale
 Introduzione e diffusione del pollo in Italia
 Introduction et statut des poules en Méditerranée nord-occidentale
 Le paon à la conquête de l'Ouest : chronologie et modalités de l'acclimatation du paon bleu (pavot cristatus) dans le bassin méditerranéen
 "Il ajoute que les animaux que nous appelons tigres sont des chacals" (Arrien, Indika, 15.4). "L'acclimatation intellectuelle" du tigre dans le monde méditerranéen
 Commercio e trasporto di animali in Sardegna, Corsica e Sicilia
 Faunal dynamics in Mallorca and Menorca during the First Millenium BC.
 Pratiques pastorales et transhumances en Italie centrale
 La faune phénicienne de la péninsule ibérique : nourriture, religion et politique
 Introduction and diffusion of Commensual House Mouse (Mus muscles domestics) in the Western Mediterranean : a Proxy for Trade
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte