Canal-U

Mon compte
Canal Archéo Montpellier

L’ensemble monumental de Saint-Romain-en-Gal : l’exemple d’un bassin de rétention romain ?


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/asm/embed.1/l_ensemble_monumental_de_saint_romain_en_gal_l_exemple_d_un_bassin_de_retention_romain.57815?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
Canal Archéo Montpellier
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

L’ensemble monumental de Saint-Romain-en-Gal : l’exemple d’un bassin de rétention romain ?

Le quartier nord-ouest de Vienna, mis au jour sur le site archéologique de Saint-Romain-en-Gal, en rive droite du Rhône, est traversé d'est en ouest par un ruisseau. À partir du milieu du Ier siècle de notre ère, ce dernier est intégré dans un ensemble monumental imposant qui se développe sur une superficie estimée à huit hectares. Plusieurs bâtiments disposés autour d’une vaste esplanade le compose : au nord, l’Hémicycle, le Portique Nord, les thermes des Lutteurs, à l’est, le portique du Rhône, à l’ouest, les thermes dits « Palais du Miroir ». Au sud, les informations manquent sur les aménagements qui ont pu exister.

Par sa singularité, l’esplanade centrale retient l’attention. Elle est située deux mètres en contrebas du niveau de circulation observé dans le Portique Nord. Sur les parties observées, elle apparaît dénuée d'aménagements bâtis. Son sol, composé de sables sur un substrat de graviers, se caractérise par sa perméabilité (Savay-Guerraz, Prisset, 1992).


Observé dans le secteur nord-ouest de l’ensemble monumental (Prisset, 2011), le franchissement du ruisseau par la rue du Portique a fait l’objet de réaménagements successifs. Le parcours du cours d’eau au travers de l'esplanade n'est cependant pas connu, mais il devait nécessairement aboutir au Rhône, dont le cours passe à l’est du Portique du Rhône. Lors de la récente synthèse sur l’évolution des réseaux hydrauliques du quartier (Brissaud, 2018), le tracé présumé du ruisseau a été reporté sur plan. Nous rappellerons les raisons qui ont motivé la localisation du parcours proposé. Nous préciserons également les éléments connus relatifs à la gestion des eaux grises et usées au sein de l’ensemble monumental afin de cerner au mieux les contraintes hydrauliques inhérentes à cet espace.


L’évolution de la topographie du quartier au cours des premiers siècles de notre ère soulève des questions sur la place du ruisseau au sein de l’ensemble monumental. Ainsi, pourquoi son parcours, à ciel ouvert dans sa partie amont, n’a-t-il pas été contraint dans des galeries enterrées ? Nous pouvons également nous demander pourquoi cette esplanade de cinq hectares a été maintenue en contrebas du reste du quartier alors que ce dernier a été exhaussé de deux mètres sur une superficie minimale de quinze hectares.


Cette organisation topographique résulte en premier lieu du projet architectural lui-même. En effet, elle renforce la hauteur des structures périphériques et en accentue la monumentalité. L’esplanade, palestre des thermes avoisinants (Prisset, 2007), se présente également comme un espace directement ouvert sur le quartier, un lieu de rassemblement dont le ruisseau serait l’un des éléments de décor. Toutefois, la capacité des conduits dévolus au passage du cours d’eau, observée dans les fondations de l’Hémicycle, montre que le débit de ce dernier était susceptible de s’accroître fortement. Dès lors, ses eaux ne pouvaient que sortir de leur lit habituel et se répandre sur l’esplanade. La gestion de ces débordements devait donc nécessairement être prise en compte dans l’organisation générale de cet espace.


Au vu de ces contraintes, la configuration de l’ensemble monumental et la présence du ruisseau évoquent « un bassin d'écrêtement », terme contemporain qui désigne un aménagement destiné à contenir les crues des petits cours d'eau. Ce type d’installation peut à la fois servir pour la protection civile lors de fortes précipitations et constituer des espaces de loisirs en période d'étiage (Lebret, 2017). Il permet de restreindre les crues tout en limitant leur impact foncier. Nous verrons dans quelle mesure un tel aménagement peut être envisagé dans le cas de l’ensemble monumental de Saint-Romain-en-Gal.


Communicants :

Jean-Luc PRISSET - attaché de conservation du patrimoine, service scientifique, Musée et sites gallo-romains de Saint-Romain-en-Gal, Département du Rhône.

Jean-Baptiste LEBRET – Docteur en archéologie, chercheur associé ASM – UMR5140.


Colloque organisé par :

Jean-Baptiste Lebret

Sandrine Agusta-Boularot


Réalisation :

Lambert Capron

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Urban sanitation in Roman Mirobriga (Santiago do Cacèm, Portugal)
 Evacuation des eaux usées et pluviales dans les quartiers d’habitation et d’artisanat du Castellas (Murviel-lès-Montpellier, Hérault)
 La gestion des eaux à Forum Iulii : la cas du site de l’école des Poiriers
 La gestion des eaux sales, troubles et indésirables à Aix-en-Provence, durant l’Antiquité
 Le parcours des eaux propres et usées au fil de l’évolution de l’îlot urbain de la maison des Dieux Océan (îlot A, Saint-Romain-en-Gal, Rhône)
 évolution, répartition et gestion des réseaux d’évacuation des eaux usées dans le quartier urbain antique de Saint-Romain-en-Gal (Ier s. av. J.-C. – IIe s. ap. J.-C.)
 Introduction générale
 La gestion des eaux usées à Avenches / Aventicum ? Quelques éléments de réponse (visioconférence)
 Que faire des eaux d’inondation ? Le cas des villes de Gaule.
 30 ans après Pontus Reimers : de la nécessité d’harmoniser les études sur les réseaux d’évacuation antiques en milieu urbain.
 Une gestion totalement maitrisée des eaux d’alimentation et des eaux usées ? Le cas de la Villa Prato (Sperlonga, province de Latina) au IIe s. av. J.-C.
 La canalisation souterraine de Soriech (Lattes, 34) : gestion d’une zone humide au haut Empire.
 Cassinomagus (Chassenon, Charente) : gestion des eaux indésirables dans le secteur sud-est de l’agglomération
 Eaux indésirables à Villevieille (Gard) : l’exemple péri-urbain du Chemin de la Truque
 Indésirables mais utiles : la gestion des eaux dans la périphérie urbaine d’Augustonemetum/Clermont-Ferrand (fin du Ier s. - IVe s. ap. J.-C.)
 Colloque international : Eaux sales, eaux troubles, eaux de ruissellement : la gestion des eaux indésirables dans le monde romain - Mot de bienvenue
 Eaux sales, eaux troubles, eaux de ruissellement : La gestion des eaux indésirables dans le monde romain
 La chèvre sauvage de la Grèce à l'etruria orientaliste : une intégration culturelle d'un animal inconnu
 "Simia quema similis turpissuma bestia nobis" : l'alterià animale e l'identità umana nella cultura latina (III sec. a.C.- I sec. d.C.)
 L'exotisme du bestiaire dionysiaque dans les images romaines : la dynamique d'un imaginaire
 Le bestiaire des peuples ennemis : représentations poétiques et élaborations mythologiques des déplacements d'animaux lors des guerres
 Accueil des participants au colloque Circulations animales et zoogéographie en Méditerranée occidentale
 Historia Animalium : on Faunal Histories of the Mediterranean
 Présentation du colloque Circulations animales et zoogéographie en Méditerranée occidentale
 Introduzione e diffusione del pollo in Italia
 Introduction et statut des poules en Méditerranée nord-occidentale
 Le paon à la conquête de l'Ouest : chronologie et modalités de l'acclimatation du paon bleu (pavot cristatus) dans le bassin méditerranéen
 "Il ajoute que les animaux que nous appelons tigres sont des chacals" (Arrien, Indika, 15.4). "L'acclimatation intellectuelle" du tigre dans le monde méditerranéen
 Commercio e trasporto di animali in Sardegna, Corsica e Sicilia
 Faunal dynamics in Mallorca and Menorca during the First Millenium BC.
 Pratiques pastorales et transhumances en Italie centrale
 La faune phénicienne de la péninsule ibérique : nourriture, religion et politique
 Introduction and diffusion of Commensual House Mouse (Mus muscles domestics) in the Western Mediterranean : a Proxy for Trade
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte