Canal-U

Mon compte
Canal-U/Médecine

Collège de France - La synaptogénèse dans les troubles psychiatriques


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/canal_u_medecine/embed.1/college_de_france_la_synaptogenese_dans_les_troubles_psychiatriques.2689?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
LEBOYER Marion

Producteur Canal-U :
Canal-U/Médecine
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Collège de France - La synaptogénèse dans les troubles psychiatriques

L'autisme est un trouble grave du développement du systéme nerveux caractérisé par un déficit qualitatif et quantitatif touchant les interactions sociales et la communication et par des comportements répétitifs et stéréotypés. Aujourd'hui on décrit plusieurs formes d'autisme qui peuvent relever de plusieurs étiologies et/ou de plusieurs mécanismes pathologiques. Ainsi, l'autisme est maintenant considéré plutôt comme un ensemble de troubles que l'on nomme « les troubles du spectre autistique » (TSA). Ces troubles apparaissent chez l'enfant avant l'âge de trois ans et affectent environ un enfant sur 166 pour les TSA et un enfant sur 1000 pour l'autisme typique dit « autisme de Kanner », avec un risque plus élevé pour les garçons. Le syndrome d'Asperger dont la prévalence actuelle serait de 9 pour 10 000 est défini par la présence d'altérations sévères et prolongées des conduites sociales, á des intérêts restreints et stéréotypés. A la différence du tableau d'autisme de Kanner, les personnes atteintes présentent un développement normal du langage et de l'intelligence. Dans 10-25 % des cas, l'autisme est associé á des maladies génétiques connues, comme la sclérose tubéreuse et le syndrome de l'X fragile; cependant, dans la majorité des cas, l'étiologie de l'autisme demeure inconnue. Depuis de nombreuses années, les études épidémiologiques (études familiales et de jumeaux) ont montré qu'il existait une forte implication de facteurs génétiques dans l'origine de ce syndrome. De plus, très récemment, certaines voies biologiques ont été identifiées mettant en cause des gènes (NLGN3/4, SHANK3, NRXNI) impliqués dans la formation et le maintien des connections neuronales (1-4). Des études récentes, effectuées sur un grand nombre de familles (N >1000) (5) ont révélé peu de régions chromosomiques en liaison très significative avec l'autisme. Ceci suggère une très grande hétérogénéité des gènes en cause. Par contre, ces études ont permis de détecter l'apparition de novo de réarrangements chromosomiques chez les personnes atteintes d'autisme. Ces microremaniements de l'ADN représentent une nouvelle piste d'étude de la susceptibilité á l'autisme. Enfin, ces résultats ont confirmé l'implication de la voie synaptique (NLGN3/4, SHANK3, NRXNI) dans la susceptibilité á l'autisme par la mise en évidence de nouvelles mutations impliquant des partenaires des protéines NLGN. Sur la base de ces résultats encourageants, les études génétiques se concentrent maintenant sur la caractérisation de nouveaux microremaniements chez les personnes avec autisme et sur la description fine de cette voie synaptique associée á l'autisme. Pour comprendre la spécificité des atteintes et le rôle de ces gènes dans la susceptibilité á l'autisme, de nouvelles approches qui associent les données provenant des études génétiques, avec celles de la neurobiologie, de l'imagerie cérébrale et de la clinique sont plus que jamais indispensables.

Origine
SPI-EAO CERIMES Canal-U Santé et Sport

Générique
Marion Leboyer, Pôle de Psychiatrie du CHU de Créteil - Université Paris 12- INSERM U841. Thomas Bourgeron, Institut Pasteur, Université Denis Diderot Paris 7.

  •  
    Label UNT : UNF3S
  •  
    Date de réalisation : 1 Juin 2007
    Durée du programme : 18 min
    Classification Dewey : Généralités
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Doctorat (LMD), Recherche, Spécialités de médecine, Formation continue
    Disciplines : Psychiatrie
    Collections : Film
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : LEBOYER Marion
    Réalisateur(s) : Canal-U/Sciences de la Santé et du Sport , CERIMES
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : synapses, autisme, gènes, Collège de France, NLGN, TSA
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Autoportrait d'un schizophrène
 La fondation Falret et l'aide aux jeunes chercheurs
 Processus conscients vs. non-conscients / Conscious and non-conscious processing
 Pour un centre de soins en milieu maritime
 L'enseignement de la psychologie médicale : c'est quoi?
 Collège de France - Interaction entre gène et environnement dans le trouble bipolaire / Gene environment interaction in bipolar disorder.
 Collège de France - Neural basis of the vulnerability to suicidal behavior / Bases neurales de la vulnérabilité aux conduites suicidaires.
 Collège de France - Neuroimagerie du trouble bipolaire / Neuroimaging of bipolar disorder
 Collège de France - Exploration neurocognitive du traitement métaphorique dans la schizophrénie / Neurocognitive investigation of metaphorical processing in schizophrenia
 Collège de France - Altération de l'accès á la conscience dans la schizophrénie / Impaired conscious acces in schizophrenia.
 Collège de France – Mémoire et pathologies psychiatriques/Memory in psychiatric disorders.
 Troubles des interactions sociales/Social interaction impairments
 Collège de France – Expériences d'allure psychotique en population non-clinique/Psychosis-like experiences in non-clinical population.
 Collège de France – Analyse cognitive des délires et hallucinations/Cognitive analysis of delusions and hallucinations
 Collège de France – Conduite suicidaire : des gènes à la prise de décision
 Collège de France – Le continuum entre troubles bipolaires et schizophrénie/Continuum between bipolar disorder and schizophrenia
 Collège de France Paris le 1 juin 2007 Empathie et maladie psychique / Empathy in psychopathy
 Clara
 "Point de vue" lauréat du concours national d'écriture du court métrage initié par ARDIX MEDICAL.
 « Et si on parlait calmement de la violence »
 Autisme, surdité et troubles du langage
 Cap-vie ou la posture de l'entre deux
 Collège de France - Processus émotionnels subliminaux et accès à la conscience
 Les groupes Balint : hier, aujourd'hui... entretien avec Michel Sapir
 Sonar
 Images du monde visionnaire
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte