Canal-U

Mon compte
Ecole Normale Supérieure de Lyon

Des cartes et des images : Les déjeuners de l'ISH et de l'ENS de Lyon


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/ecole_normale_superieure_de_lyon/embed.1/des_cartes_et_des_images_les_dejeuners_de_l_ish_et_de_l_ens_de_lyon.5575?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Des cartes et des images : Les déjeuners de l'ISH et de l'ENS de Lyon

Comprendre les changements territoriaux et environnementaux

La Géomatique a pour objet le développement et l’utilisation d'outils et de méthodes servant à intégrer, organiser, représenter et analyser les données géographiques (Figure 1). Elle intègre par l’informatique des savoir-faire et des techniques telles que les Systèmes d’Information Géographique, la télédétection, la cartographie, la topographie, le GPS (Global Positionning

System), ou encore les services de géolocalisation...

Elle intéresse tant les gestionnaires que les scientifiques confrontés à l'organisation et à la gestion spatiales des territoires. La multiplication au cours de la dernière décennie des données géonumériques et l'émergence de nouveaux outils d'acquisition renouvèlent les approches scientifiques permettant de mieux comprendre les changements affectant les territoires et l'environnement. L'objet de cette conférence est ainsi triple : - présenter les principaux outils géomatiques et leur intérêt dans l'étude des phénomènes géographiques, - mettre en lumière à partir d'exemples et de logiques scientifiques contrastés les mutations de l'espace, - ouvrir laréflexion sur les champs thématiques émergeants résultant des avancées technologiques dans le domaine de la télédétection et de l’appropriation de ces outils géographiques (GoogleEarth, GPS navigator, plateformes Web collaborative) par différents acteurs et notamment le grand public, à l’origine de nouvelles pratiques et de
nouvelles logiques d’action.

Après une brève introduction de l’histoire de la cartographie et de l’image, s’attachant notamment à souligner l’évolution des supports et des modes de représentation de l’information géographique au cours du 20ème siècle, nous introduirons les conséquences de la révolution numérique qui a touché le domaine dans les années quatre-vingt dix tant au niveau de la cartographie que de l’imagerie.

L’apparition de nouveaux vecteurs (satellites à très haute résolution, drone) (Figure 2) et de nouveaux capteurs (hyper-spectraux, thermiques, radar) ouvre également de nouvelles perspectives en matière de caractérisation des objets géographiques. Dans un second temps seront présentés quelques exemples illustrant différents modes de représentation des territoires et de l’environnement élaborés par les chercheurs de la plateforme ISIG : sensibilité au bruit, visibilité paysagère, localisation des faits de délinquance, extension du tissu urbain, caractérisation des lits fluviaux.

Ces travaux permettront alors d’ouvrir la réflexion sur les différents modes de représentation des dynamiques temporelles enregistrées par les territoires et l’environnement. Plusieurs exemples seront ainsi présentés afin de visualiser l’urbanisation progressive de l’agglomération lyonnaise, la dynamique des paysages et leur simulation future (Figure 3), les changements fluviaux à l’échelle de tronçons de plusieurs dizaines de kilomètres ou de secteurs plus restreints sur lesquels des actions de restauration ont été réalisées. Dépassant la combinaison d’états temporels, il s’agit de replacer la dynamique de changement dans le contexte des causalités et des conséquences et d’aborder les enjeux scientifiques qui se posent aujourd’hui autour du traitement de l’information temporelle.

Directeur de la production : Christophe Porlier
Interview et réalisation : Pascal Grzywacz
Image et montage : Sébastien Boudin
Encodage-diffusion web : Jean-Claude Troncard

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte