Canal-U

Mon compte
École Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse

Albert Flocon-Mentzl ; du Bauhaus de Dessau à l’École des beaux-arts de Paris - Joseph Abram architecte et historien


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/ensa_de_toulouse/embed.1/albert_flocon_mentzl_du_bauhaus_de_dessau_a_l_ecole_des_beaux_arts_de_paris_joseph_abram_architecte_et_historien.55739?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Albert Flocon-Mentzl ; du Bauhaus de Dessau à l’École des beaux-arts de Paris - Joseph Abram architecte et historien

Joseph Abram, architecte et historien, évoque l’oeuvre peu connue d’Albert Flocon-Mentzel du Bauhaus de Dessau à l’École des beaux-arts de Paris,

Lors d’une étrange conversation à Zürich, où, durant les années 1970, Albert Flocon présentait son travail d’artiste, Max Bill, son condisciple de Dessau, lui fit observer que son travail de plasticien ne s’inscrivait pas directement dans la voie tracée par le Bauhaus. Et, sans doute, y avait-il, dans ce constat, comme un reproche de n’être pas suffisamment « moderne ». Albert Flocon aurait pu lui répondre, à la suite de Schlemmer et de la plupart des maîtres du Bauhaus, que cette école s’était toujours défendue d’avoir engendré une quelconque « stylistique », et qu’elle revendiquait plutôt un « état d’esprit ». Mais il n’en fit rien. Une telle réponse aurait probablement éludé, à ses yeux, de façon trop péremptoire, l’un des obstacles majeurs à l’analyse de son oeuvre. Pour qui regarde attentivement les gravures de Flocon, ses gouaches ou bien ses aquarelles, il apparaît évident que, non seulement, elles ne s’inscrivent pas « formellement » dans les courants qui ont traversé le Bauhaus, mais pas davantage dans ceux, mêmes marginaux, qui constituent la texture reconnue de l’art du XXe siècle. Flocon semble prendre quelque chose à rebours. Son chemin paraît s’être écarté de la tradition d’Albers, de Klee, ou de Schlemmer, les professeurs qu’il admirait lorsqu’il étudiait à Dessau. Or, c’est peut-être, précisément, dans cet éloignement que réside l’intérêt de son oeuvre.
Inconcevable sans son passage au Bauhaus, son itinéraire créatif nous rend accessibles certaines problématiques théoriques touchant à la présence du corps dans l’espace esquissée par Oskar Schlemmer et ses contemporains…

Architecte et historien, Joseph Abram est professeur émérite à l’École nationale supérieure d’architecture de Nancy et chercheur au Laboratoire d’histoire de l’architecture contemporaine. Il a enseigné à l’Institut d’architecture de Genève et à l’École des beaux-arts de Metz. Il a été membre, pendant dix ans, du comité de rédaction de la revue Faces. Auteur de nombreuses publications, il a organisé une trentaine d’expositions, dont
l’une, en 1992, consacrée à Albert Flocon.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Présentation des 8 projets de l'exposition Ukronie 2019 : Et si la révolution thermo-industrielle n'avait pas eu lieu ?
 Du Bauhaus à la HfG d’Ulm : une continuité contrariée - Sophie Fétro maître de conférences l’Université de Paris 1
 Apprentissage et travail convivial : l’héritage du Bauhaus dans les pratiques collaboratives contemporaines - Joanne Pouzenc enseignante, commissaire indépendante et doctorante en architecture au LRA Toulouse
 L’enseignement d’Oscar Schlemmer face à la crise morale Jean-Christophe Arcos commissaire d’exposition et critique d’art
 Françoise Blanc lit le résumé de la conférence "La réception de l’oeuvre de Marcel Breuer à Bayonne" de Bruno Fayolle Lussac, historien de l’architecture
 Circulations de modèles pédagogiques : les professeurs sud-américains en France et l’application de théories « Bauhaus » dans les Unités Pédagogiques d’Architecture 1969-1990 - Ana Chatelier architecte DPLG et doctorante en histoire de l’architecture
 Une certaine idée de laboratoire - Pierre-Damien Huyghe philosophe
 Une pédagogie contextuelle et environnementale Experiments in the environnement d’Anna et Lawrence Halprin - Sigrid Pawelke docteure en histoire de l’art et études théâtrales
 Du « bon usage » de la crise : Les « leçons du Bauhaus » dans le livre artistique pour enfants -Amélie Lila Merle docteure en Sciences de l’éducation, attachée temporaire d’enseignements et de recherches Institut des Sciences et des Pratiques d’Éducation
 L’actualité de Bauhaus - Philipp Oswalt , architecte et auteur
 L’aventure du mobilier -Tim BENTON historien de l’architecture
 Entre 2 cépières - installation dans l’espace public- atelier de projet S81 Espace entre les choses - EnsaToulouse
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte