Canal-U

Mon compte
Fondation maison des sciences de l'homme

Caractéristiques particulières des manuscrits en langue arabe d’Afrique de l’ouest (Tombouctou) à prendre en compte dans les outils techniques par Alfadoulou ABDOULAHI


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/fmsh/embed.1/caracteristiques_particulieres_des_manuscrits_en_langue_arabe_d_afrique_de_l_ouest_tombouctou_a_prendre_en_compte_dans_les_outils_techniques_par_alfadoulou_abdoulahi.31853?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Caractéristiques particulières des manuscrits en langue arabe d’Afrique de l’ouest (Tombouctou) à prendre en compte dans les outils techniques par Alfadoulou ABDOULAHI

Caractéristiques particulières des manuscrits en langue arabe d’Afrique de l’ouest (Tombouctou) à prendre en compte dans les outils techniques Depuis une vingtaine d’années, le numérique a marqué l’organisation des connaissances et est au centre des programmes de modernisation des institutions patrimoniales : archives, musées, bibliothèques, fonds divers. Cette numérisation s’appuie sur le développement d’outils techniques permettant la gestion et l’accès à l’information : standards et normalisation des métadonnées, formats divers, etc. Les manuscrits occidentaux en ont bien bénéficié malgré une évolution perfectible des solutions proposées (applications), l’émergence de nouvelles problématiques et de nouveaux enjeux. Ce bénéfice technologique s’est construit sur les résultats de siècles de travaux de recherche dans tous les domaines, ce qui a rendu possible l'automatisation de leur traitement. En revanche, les manuscrits en langue arabe ont fait, en général, l'objet de moins d'études. Les travaux les plus anciens portant sur ces documents sont l'œuvre d'orientalistes occidentaux qui ont privilégié le contenu et principalement la littérature manuscrite orientale. Même pour les manuscrits orientaux, les domaines comme la codicologie, la paléographie sont récents. Les manuscrits en langue arabe d'Afrique de l'Ouest constituent un cas particulier du fait qu'ils sont restés longtemps exclus des recherches menées par les orientalistes occidentaux et n'ont pas fait l'objet d'investigations conséquentes par les ethnologues africanistes et les récentes élites africaines. En matière de recherche sur ces ressources pourtant dignes d'intérêt, on en est à la phase exploratoire [Hamès 1998]. Les études sur leur histoire, leurs caractéristiques, leur archivage (catalogage), leurs usages, leur conservation restent à faire pour permettre la modélisation d'outils techniques en leur faveur. Depuis 2000, à l’instar des manuscrits occidentaux, les manuscrits africains, en particulier, ceux de Tombouctou, sont au centre de programme de numérisation. Mais, on en est encore au démarrage malgré l’effet de mode de la numérisation en raison de la réticence des détenteurs des manuscrits à inscrire leur patrimoine dans un programme dont ils méconnaissent les inconvénients, de l’inadéquation des solutions existantes (outils techniques) par rapport aux manuscrits africains qui ont des caractéristiques différentes des documents latins et des imprimés, par rapport aux besoins des usagers et en raison des méthodes des projets. Aujourd’hui, la crise du Mali qui a détruit des milliers de manuscrits de Tombouctou (autodafé de la bibliothèque de l’Institut Ahmed Baba), a convaincu leurs détenteurs de la nécessité de leur dématérialisation. L’UNESCO a classé les manuscrits de Tombouctou comme patrimoine mondial en péril et ouvert un appel de fonds visant leur préservation et leur mise à disposition. La numérisation est donc devenue incontournable comme solution pour ces ressources. Mais, on n’a pas pensé à toutes les problématiques que suscite la mise en place d’un système de numérisation de ces documents particuliers : caractéristiques de ces documents anciens appartenant à un milieu historique, linguistique, social et culturel dont ils doivent rendre compte et dont doit tenir compte toute solution technique non réductrice. Le présent article "Caractéristiques particulières des manuscrits en langue arabe d’Afrique de l’ouest (Tombouctou) à prendre en compte dans les outils techniques" se veut une contribution à la résolution de ce problème et vise à faire ressortir quelques caractéristiques particulières des manuscrits africains à prendre en compte dans la conception des outils techniques pour ces ressources, précisément la description des données (normalisation et standards de métadonnées) qui occupe une place centrale dans les travaux de mise à disposition et d’accès à l’information. Ne pouvant traiter tous ces aspects dans cet article, nous nous limiterons à présenter quelques caractéristiques des manuscrits de Tombouctou: linguistiques et paléographiques. Cette étude permettra de ressortir des particularités utiles aux chercheurs et autres usagers en examinant le manuscrit en tant que: - véritable objet archéologique, témoin historique pouvant être étudié comme un phénomène social, un produit artisanal d’une société avec ses caractéristiques linguistiques, matérielles (composition et types de cahiers, types de supports utilisés, mise en page reliure, décor, etc.), - livre contenant des informations intéressantes (contenu textuel avec ses styles d’écritures) Ces méthodes complémentaires sont censés aborder le manuscrit ouest africain dans sa globalité, en tant que témoin historique reflétant des réalités socioculturelles diverses : état des connaissances, circulation du savoir dans l’espace et le temps… L’originalité de notre recherche réside dans la prise en compte de ces caractéristiques spécifiques et tant de réalités qui font l’âme même des manuscrits ouest africains. Le standard de métadonnées que nous visons dans le cadre de notre thèse de doctorat, fera ressortir ces métadonnées jusqu’ici ignorées par les outils techniques modernes de description tout en maintenant celles correspondant aux caractéristiques communes à tous les manuscrits arabes et tous les autres documents.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Clôture du colloque sur la pertinence de l’information par la contextualisation par Amos DAVID
 La construction et la visualisation d’un thésaurus du vocabulaire des techniques de l’information et de la communication à partir de l’analyse de réseaux par Coleta VAISMAN et Audilio GONZALES
 Recherche exploratoire : proposition d’une méthode basée sur une ontologie de domaine par Gérald KEMBELLEC
 Le web interactionniste : représentations et réalité par Eric BOUTIN
 Proposal of a theoretical framework for music information representation by Ligia Maria CAFE
 Exploiter les indexations savante, professionnelle et sociale à l’heure des humanités numériques. Le cas des Archives Audiovisuelles de la Recherche par Fabrice PAPY
 Vers un Web de connaissances multilingue par Seham EL KAREH
 Apport des annotations d'utilisateurs pour l'accès en ligne aux manuscrits Arabes anciens numérisés via le catalogue par Mohammed SOUALAH
 Dynamic Role Based Model for Collaborative Information Retrieval by Toyin OGUNTUNDE
 The place of information and knowledge in the concept of Smart City by David BUENO et Claudie MEYER (Présidente de séance)
 Analyse de la conception de l'architecture d'information du système de veille sanitaire de défense par Marc TANTI
 A framework for linking Documents with its usage within the Context of Competitive Intelligence by Lukman AKANBI
 Introduction au colloque de l'ISKO sur la pertinence de l’information par la contextualisation
 Visualiser des corpus structurés de liens hypertextes sous forme de nuages de tags : atouts et limites par Nathalie PINEDE
 La classification : entre savoir de référence et objet documentaire par Isabelle FABRE et Cécile GARDIES
 Rhythm, Mode, and Form: The Culture, Context, and Philosophy of Time, History, and Intention in Knowledge Organization Systems by Joseph TENNIS
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte