Canal-U

Mon compte
Fondation maison des sciences de l'homme

Diviser pour unir ? France, Russie, Brésil, États-Unis face aux comptages ethniques


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/fmsh/embed.1/diviser_pour_unir_france_russie_bresil_etats_unis_face_aux_comptages_ethniques.43283?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Diviser pour unir ? France, Russie, Brésil, États-Unis face aux comptages ethniques

France Guérin-Pace est co-auteure d'un ouvrage écrit à 5 mains avec Michel Wieviorka, Hervé Le Bras, Rebecca Igreja et Elena Filippova. L'ouvrage est paru en avril 2018 aux Editions de la FMSH en septembre 2017. Elle nous parle du livre.

Podcast (à écouter)

Les statistiques ethniques sont interdites en France. La nationalité effective peut être mentionnée dans les recueils de données, mais aucune origine culturelle, nationale ou religieuse. Cette interdiction est liée à la tradition assimilationniste française et à la passion « égalitariste » qui règne dans les discours.

Pourtant, à partir des années 1990 (apparition de la catégorie d’immigré à l’INED) et de manière plus directe lors du mandat du président Sarkozy, la question des statistiques ethniques a resurgi avec force. Des demandes de reconnaissance et de justice sociale, parfois formulées en termes ethniques, ont, elles aussi, vu le jour. Se pose alors à nouveau la question de leur bien-fondé.

Pour leurs partisans, elles permettraient de lutter contre les discriminations et donneraient une image rénovée de la population française. Leurs adversaires craignent au contraire que les appartenances ethniques soient intériorisées par les individus, entraînant la constitution de communautés de plus en plus séparées jusqu’à menacer l’unité nationale.

En examinant d’autres expériences que française (Russie, Brésil, États-Unis), où les statistiques ethniques sont monnaie courante, ce livre apporte des éléments de comparaison qui soulignent le caractère original du débat dans notre pays. L’usage des statistiques ethniques est bien souvient lié à la colonisation, et leurs effets de mise en visibilité dépendent des méthodes de catégorisation. Il apporte ainsi des éléments scientifiques pour cerner un débat qui ne peut être abandonné aux fluctuations des mandats politiques. 


 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte