Canal-U

Mon compte
Institut d’Etudes Avancées de Nantes

#143 - Esha Shah - " Living in french town... which is not Paris ! "


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/iea/embed.1/143_esha_shah_living_in_french_town_which_is_not_paris.43807?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

#143 - Esha Shah - " Living in french town... which is not Paris ! "

Projet de recherche : Le Moi et le Politique. Histoire du mouvement social contre la construction des grands barrages

Au cours des trois dernières décennies, le mouvement social contre la construction d’un grand barrage sur la rivière Narmada en Inde, a puissamment mis en cause le concept de développement adopté après l’indépendance. Ce mouvement est dans l’histoire récente de l’Inde probablement l’un des plus importants mouvements de contestation des idées politiques et sociales. Le projet vise l’écriture d’une histoire de ce mouvement social à travers le prisme de la subjectivité des femmes, intellectuelles et activistes, qui se sont les premières engagées dans cette lutte. L’histoire de ce mouvement social mettra au premier plan la constitution de ces citoyennes militantes en « sujets agissant » qui apportent leur force, leur savoir et leur enthousiasme à ce mouvement, conduisant ainsi à infléchir significativement les politiques de construction des grands barrages, non seulement en Inde, mais également à l’échelle internationale. La méthode d’analyse adoptée dans la recherche est celle d’une enquête généalogique — une histoire critique du présent. Elle permettra d’interpréter de manière réflexive les processus, les événements et les idées qui sous-tendent les pratiques dissidentes, et elle mettra en lumière comment les pratiques et les acteurs institutionnels à la base du mouvement social ont émergé des luttes, des conflits et des alliances, ainsi que des contradictions qui impliquent les sujets agissant dans leurs dimensions intrapsychique et intersubjective.

Biographie

Esha Shah a d’abord reçu une formation d’ingénieur, avant de se tourner par choix professionnel et par autoapprentissage vers l’anthropologie et l’histoire des sciences et des techniques. Après un doctorat obtenu à l’Université de Wageningen, Pays-Bas, elle a mené des recherches en histoire et en anthropologie des techniques en Inde sur la fracture entre modernité et démocratie. Plus récemment, elle a entrepris des recherches sur comment la subjectivité humaine se rapporte à différents modes de rationalité, notamment à l’objectivité scientifique.

Elle a occupé des postes d’enseignant et de chercheur à l’Institute of Social and Economic Change (ISEC) de Bangalore, à l’Institute of Development Studies (IDS) de l’Université du Sussex, Royaume-uni, et à la Faculté des arts et des sciences sociales de l’Université de Maastricht, Pays-Bas. Résidente entre 2013 et 2015 à l’Institut indien d’études avancées à Simla, elle travaille à la rédaction d’une monographie ayant pour objectif de fournir une réinterprétation de l’histoire du réductionnisme en génétique au cours du vingtième siècle, sous l’angle subjectif de biographies des pionniers de la discipline. En janvier 2017, elle rejoint, en tant que professeur assistant, la Faculté des sciences environnementales de l’Université de Wageningen, Pays-Bas.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 #147 - Livio Boni - L'Institut d'Etudes Avancées de Nantes est utopique alors que l'Université est très topique "
 #145 - Souleymane Bachir Diagne, membre associé - " La découverte de l'IEA de Nantes est une des choses les plus importantes qui me soit arrivée ces dernières années ! "
 #144 - Suleiman Mourad, membre associé - " I like to come back in order to get the intellectual and stimulating kind of knowlegment "
 #142 - témoignage de Griselda Gaiada
 Entretien #141 témoignage de Marija Bartl
 Entretien #139 témoignage de Felwine Sarr
 Entretien #137 témoignage de Jocelyn Olcott
 Entretien #136 témoignage de Yaovi Akakpo
 Entretien #135 témoignage de Beata Stawarska
 Entretien #134 témoignage de Sofian Merabet
 #133 - Gerardo Serra - " Intellectual freedom and a vibrant intellectual community ! "
 #132 - Michael Provence - " Nantes is a beautiful vibrant wonderful city with a medieval core ! "
 #131 - Gerd Spittler - " Il y a beaucoup plus de fellows du sud ici que dans les autres instituts ! "
 #130 - témoignage d'Elena Gerasimova
 #129 - témoignage de Philippe Geinoz
 Entretien #128 témoignage de Daniela Patrizia Taormina
 Entretien #127 témoignage de Deresse Ayenachew Woldetsadik (version anglaise)
 Entretien #127 témoignage de Deresse Ayenachew Woldetsadik (version française)
 Entretien #126 témoignage d'Antonio De Almeida Mendes
 Entretien #124 témoignage de José Emilio Burucua
 Entretien #100 témoignage de Paolo Héritier
 Entretien #99 témoignage d'Ahmed Oulddali
 Entretien #98 témoignage de Lakshmi Subramanian
 Entretien #65 témoignage de Pierre Musso
 Entretien #28 témoignage de Perry Anderson
 Entretien #12 témoignage de Jean-Godefroy Bidima
 Entretien #11 témoignage d'Ibrahima thioub
 Entretien #9 témoignage d'Etienne François
 Entretien #8 témoignage de Dany Robert Dufour
 Entretien #6 témoignage de Charles-Didier Gondola
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte