Canal-U

Mon compte
La forge numérique

Modifier le statut de l'animal : bonne ou mauvaise idée ?


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/la_forge_numerique/embed.1/modifier_le_statut_de_l_animal_bonne_ou_mauvaise_idee.57941?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
La forge numérique
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Modifier le statut de l'animal : bonne ou mauvaise idée ?

Ce colloque international "La sensibilité animale: approches juridiques et enjeux transdisciplinaires", porté par la MRSH, organisé par Aloïse QUESNE, Maître de conférences en droit privé, sous l’égide de la Chaire Normandie pour la paix, avec le soutien de l’Institut Demolombe, de Caen la Mer et de l’Université de Caen Normandie.  L'évènement était placé sous le haut patronage de Jean-Paul COSTA, Président de la Fondation René Cassin, Conseiller d'Etat honoraire et ancien Président de la Cour Européenne des Droits de l'Homme. Ce colloque, premier du genre en Normandie, avait pour objectifs de s’interroger sur le sens et la définition de la notion de sensibilité animale et de réfléchir à la mise en place de mécanismes juridiques novateurs destinés à une meilleure protection de l’animal.

in DEUXIÈME PARTIE
La sensibilité animale en droit prospectif : une protection unifiée par une approche globale

Protection de l'animal et statut juridique

Pierre-Jérôme DELAGE est professeur de droit privé à l’Université de Nantes.

Sans forcément envisager de répondre définitivement à la question de savoir si la modification du statut juridique de l’animal (qu’il s’agisse de l’installer dans une catégorie intermédiaire entre les personnes et les choses, ou, plus radicalement, de faire de lui un titulaire de la personnalité juridique), la présente intervention entend surtout insister sur quelques éléments ou prérequis que quiconque devrait impérativement avoir en tête avant de prôner une quelconque évolution en la matière. Dans cette perspective, l’éclairage souhaite notamment être mis sur le fait qu’il faut concéder, malgré les affirmations contraires, que les animaux, en droit français, sont toujours des biens ; se souvenir de la signification juridique des notions de choses et de biens ; ne pas nier le fonds culturel qui est celui de la tradition occidentale ; et garder à l’esprit que la personnification des animaux ne se résume pas à un enjeu de technique juridique.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 23 Octobre 2020
    Durée du programme : 23 min
    Classification Dewey : Droit
  •  
    Catégorie : Colloques
    Niveau : Tous publics / hors niveau
    Disciplines : Droit et économie appliqués à l'EDD
    Collections : La sensibilité animale : approches juridiques et enjeux transdisciplinaires
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : animaux (protection)
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte