Canal-U

Mon compte
Réseau Thématique de Recherche Milieux & Diversité

La biodiversité, une ressource mais aussi un fardeau ? Intérêt et limites des notions de services et disservices écosystémiques pour repenser les interactions nature-sociétés et la trajectoire des socio-écosystèmes


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/rtr_midi/embed.1/la_biodiversite_une_ressource_mais_aussi_un_fardeau_interet_et_limites_des_notions_de_services_et_disservices_ecosystemiques_pour_repenser_les_interactions_nature_societes_et_la_trajectoire_des_socio_ecosystemes.58733?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

La biodiversité, une ressource mais aussi un fardeau ? Intérêt et limites des notions de services et disservices écosystémiques pour repenser les interactions nature-sociétés et la trajectoire des socio-écosystèmes

5e colloque des Zones Ateliers – CNRS 

2000-2020, 20 ans de recherche du Réseau des Zones Ateliers

SESSION 10 -Approches inter et transdisciplinaires pour l’analyse des socio-écosystèmes et de leurs trajectoires


La biodiversité, une ressource mais aussi un fardeau ? Intérêt et limites des notions de services et disservices écosystémiques pour repenser les interactions nature-sociétés et la trajectoire des socio-écosystèmes (ZA Hwange, ZA PYGAR)

Julien Blanco ∗ 1,2, Clémence Moreau 2, Chloé Guerbois 3,4, Cécile Barnaud 2,5, Pierre-Cyril Renaud 1, Marc Deconchat 2,5, Emilie Andrieu 2,5

 

1  Littoral, Environnement,  Télédétection,  Géomatique –  Université de Caen Normandie, Ecole Pratique des Hautes Etudes,  Université de Brest,  Université de Rennes 2, Centre National de la Recherche Scientifique,  Université de Nantes, Université d’Anger –  France

2  Dynafor, Université de Toulouse,  INRA, INPT,  INPT - EI PURPAN, 24 Chemin de Borde-Rouge Auzeville CS 52627,  31326 Castanet-Tolosan  Cedex,  France –  Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement (INRAE) –  France

3  Sustainability  Research Unit, Nelson Mandela University, George, South Africa –  Afrique du Sud

4  Hwange LTSER  –  Zone Atelier Hwange, Dete, Zimbabwe –  Zimbabwe

5  LTSER  Zone Atelier « PYRÉNÉES  GARONNE », 31320 Auzeville-Tolosane, France –  ZA CNRS – France


Résumé

Les processus de dégradation et de préservation des ressources naturelles s’accompagnent souvent de tensions et conflits entre les acteurs des territoires et sont au cœur des enjeux de recherche dans les Zones Ateliers.  Le cadre des services écosystémiques (SE) est désormais com- munément utilisé pour analyser, de manière interdisciplinaire, ces processus et penser les termes d’une gouvernance durable des territoires. Nous développons ici l’idée selon laquelle l’intégration du concept très contesté de disservice écosystémique (DSE),  c’est-à-dire des nuisances associées aux écosystèmes,  est nécessaire pour la recherche afin d’améliorer la compréhension des relations nature-sociétés,  ainsi que pour la gouvernance des territoires afin de tendre vers d’avantage de justice environnementale.   Nous mobilisons trois cas d’étude dans lesquels les enjeux environ- nementaux sont sources de SE et DSE : le sanglier dans le Mont Lozère (France),  les arbres champêtres dans les coteaux de Gascogne (ZA PYGAR,  France) et l’éléphant en périphérie du parc national de Hwange (ZA Hwange, Zimbabwe).   Au total, 119 entretiens semi-directifs ou essais anonymes contenant des informations sur les SE et DSE ont été mobilisés et analysés selon deux axes, les représentations et pratiques d’une part, et la gouvernance d’autre part.  Nos résul- tats montrent que le concept de DSE, associé à celui de SE, est utile pour révéler la complexité, voire l’ambivalence, des représentations des acteurs.  Par exemple,  si le sanglier est apprécié par certains acteurs des Cévennes  dans le cadre de la chasse de loisir, il occasionne aussi des dégâts dans les parcelles agricoles et forestières ou encore sur le patrimoine bâti.  Le concept de DSE permet en outre d’évaluer le rôle des pratiques dans le renforcement ou l’atténuation de nuisances et risques écologiques qui ne sont pas toujours directement reliées à des dynamiques écologiques. Par exemple,  dans les coteaux de Gascogne, c’est la mécanisation croissante de l’agriculture qui explique que les haies sont devenues  de plus en plus gênantes pour le travail des champs.  En- fin, le concept de DSE enrichit aussi la compréhension des positionnements des acteurs et des enjeux de gouvernance, permettant par exemple de révéler les contradictions et effets pervers de certaines politiques environnementales.  Par exemple, la vulnérabilité de certaines communautés autour de Hwange vis-à-vis des éléphants qui ravagent les cultures est peu prise en compte par le dispositif CAMPFIRE  qui ne compense pas forcément les ménages directement impactés et propose plutôt une compensation collective, ce qui questionne l’application d’un système com- munautaire à des DSE qui touchent les individus de manière différente. Malgré les controverses dont il a fait l’objet,  le concept de DSE semble donc prometteur,  associé à celui de SE,  pour repenser les interfaces nature-sociétés et la gouvernance environnementale dans les territoires, et in fine mieux comprendre et guider la trajectoire des socio-écosystèmes dans des dispositifs de recherche de long-terme tels que les Zones Ateliers.

 

--

Programme et recueil des résumés à télécharger dans l'onglet documents ci-dessus.

Toutes les informations sur le site du colloque :

https://20ans-rza.sciencesconf.org/resource/page/id/5


 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte