Canal-U

Mon compte
Réseau Thématique de Recherche Milieux & Diversité

Quinze ans de suivi de la circulation de deux parasites zoonotiques dans la Zone Atelier environnementale Rurale de l'Argonne


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/rtr_midi/embed.1/quinze_ans_de_suivi_de_la_circulation_de_deux_parasites_zoonotiques_dans_la_zone_atelier_environnementale_rurale_de_l_argonne.58383?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Quinze ans de suivi de la circulation de deux parasites zoonotiques dans la Zone Atelier environnementale Rurale de l'Argonne

5e colloque des Zones Ateliers – CNRS 

2000-2020, 20 ans de recherche du Réseau des Zones Ateliers

SESSION 2 : Dynamiques des socio-écosystèmes etgestion de la faune


Quinze ans de suivi de la circulation de deux parasites zoonotiques dans la Zone Atelier environnementale Rurale de l'Argonne 

Marie-Lazarine Poulle ∗ 1,2, Dominique Aubert 3,1, Emmanuelle Gilot-Fromont 4, Julie Simon 1,2, Marie-Amélie Forin-Wiart 1,2, Cécile Gotteland 1,2,5, Maud Lélu 1,2,6, Eve Afonso 2,5,7,8, Estelle Germain 2,8,9, Matthieu Bastien 2,8,10, Thomas Quintaine 2,8,11, Marie-Hélène Guislain 2,12,13, Isabelle Villena 14,1


1 Epidémio-Surveillance et Circulation des Parasites dans les Environnements (ESCAPE)

2  Centre de Recherche et de Formation en Eco-éthologie –  Université de Reims Champagne-Ardenne – France

3  Centre Hospitalier Universitaire de Reims –  Hopital Maison Blanche –  France

4  Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive  –  CNRS : UMR5558,  Université Claude Bernard - Lyon I (UCBL)  –  France

5  Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive  - UMR 5558 –  Université Claude Bernard Lyon 1, Centre National de la Recherche Scientifique –  France

6  Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive  - UMR 5558 –  Université Claude Bernard Lyon 1, CNRS : UMR5558 –  France

7  UMR 6249 Chrono-environnement –  Université de Franche-Comté, CNRS : UMR6249 –  France

8  Epidémio-Surveillance et Circulation des Parasites dans les Environnements (ESCAPE)

9  Centre de Recherche et d’Observation sur les Carnivores (CROC)  –  CROC  –  4 rue de la banie, 57590 Lucy, France

10  Entente de Lutte et d’Intervention contre les Zoonoses –  Conseils départementaux  –  France

11  Agence nationale de sécurité sanitaire de lálimentation,  de lénvironnement  et du travail –  Ministère de l’alimentation de l’agriculture et de la pêche –  France

12  UMR 6249 Chrono-environnement –  Université de Franche-Comté, CNRS : UMR6249 –  France

13  Conservatoire des espaces naturels de Champagne Ardennes –  Conservatoire des espaces –  France

14  Centre Hospitalier Universitaire de Reims –  Hopital Maison Blanche –  France


Résumé

Depuis plus de 15 ans, dans la Zone Atelier Environnementale Rurale de l’Argonne (ZARG, nord-est de la France) et dans une perspective " One Health ", nous étudions la circulation dans l’environnement d’Echinococcus multilocularis et Toxoplasma gondii, parasites responsables de zoonoses à forts enjeux en santé humaine, animale et environnementale.

Echinococcus multilocularis se reproduit dans l’intestin des canidés (renard, chien...)   pour pro- duire des œufs microscopiques dont l’ingestion accidentelle peut être responsable de l’échinococcose alvéolaire,  une zoonose invalidante  et parfois mortelle.   Toxoplasma gondii  se reproduit  dans l’intestin  des félidés (chat forestier, chat domestique,  lynx...)  pour produire des oocystes,  eux aussi microscopiques, dont l’ingestion accidentelle peut entrainer une toxoplasmose, maladie re- sponsable, chez la femme enceinte, d’avortements et malformations et, chez les personnes immun- odéprimées, de formes cliniques potentiellement sévères.  L’actuelle émergence d’E. multilocularis en Europe, en particulier dans le nord-est de la France, est un important motif de préoccupation sanitaire.  Le milieu rural est, par ailleurs, identifié comme source majeure de contamination environnementale par T.  gondii.

Les œufs d’E.  multilocularis  et les oocystes de T.  gondii  sont répandus dans l’environnement avec les fèces de leurs carnivores hôtes.  Ils peuvent persister des mois ou des années sur un sol froid et humide,  être déposés sur des végétaux  ou entrainés dans l’eau.   Les œufs d’E.  multi- locularis  sont infectant pour des espèces de rongeurs hôtes,  les oocystes de T.  gondii  le sont pour tous les mammifères et oiseaux.  La prévention des contaminations humaines nécessite une bonne connaissance des modalités de contamination des hôtes et de la distribution spatiale et temporelle des œufs et oocystes.


Dans le paysage  rural et forestier de  la ZARG,  nous avons étudié  le régime  alimentaire  des chats forestiers, chats domestiques et renards pour identifier les circonstances de leur contam- ination.  Nous avons également analysé leurs fèces, suivi des individus  par radiopistage,  piégé des rongeurs et réalisé des autopsies pour quantifier et localiser la circulation de nos parasites d’intérêt.  Par ailleurs, nous avons développé et appliqué des méthodes de détection de l’ADN de ces parasites dans le sol et l’eau  afin de déterminer la distribution spatiale et temporelle de leurs formes libres environnementales.  Enfin, nous avons cherché à identifier les lieux et circon- stances des expositions humaines, par l’étude de jardins potagers et une enquête réalisée auprès des habitants.

Cette recherche pluridisciplinaire sur le long terme repose sur de nombreuses collaborations, dans et hors université.  Elle fait l’objet de projets collaboratifs avec d’autres zones ateliers et a donné lieu à 9 thèses de doctorat, 31 publications et 37 communications scientifiques.  Les données collectées répondent aux missions épidémiologiques des Centres Nationaux de Référence d’E. multilocularis et T. gondii.  Les isolats de T. gondii identifiés sont intégrés dans le Centre de Ressources Biologiques Toxoplasma.



--

Programme et recueil des résumés à télécharger dans l'onglet documents ci-dessus.

Toutes les informations sur le site du colloque :

https://20ans-rza.sciencesconf.org/resource/page/id/5


 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte