Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

La coutume : un concept venu d’Hérodote ? / Pascal Payen (texte lu par Olivier Guerrier)


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/la_coutume_un_concept_venu_d_herodote_pascal_payen_texte_lu_par_olivier_guerrier.4279?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

La coutume : un concept venu d’Hérodote ? / Pascal Payen (texte lu par Olivier Guerrier)

En Grèce ancienne, le substantif nomos désignerait, selon les contextes, tantôt la « loi », dont se dotent les citoyens réunis à l'assemblée, dans le cadre de la cité, tantôt – et dans ce cas le plus souvent au pluriel- les « coutumes ». Cette polarité semble alors recouvrir l'opposition traditionnelle entre Grecs et Barbares, les premiers adoptant en commun une convention fondatrice de la vie politique, le seconds s'en tenant à un ensemble d'usages puisés dans la nature. Cette vulgate est en partie une (re)construction des Modernes.

Hérodote, dans ses Histoires (ou Enquête), est l'un des premiers à avoir mené une réflexion systématique sur cette notion. Loin de figer son sens autour d'une opposition entre loi et coutume, il constate avant tout que tous les peuples sans exception sont pourvus de nomoi et font de cette notion le socle de leur identité, face aux différentes formes d'altérité. Le nomos, loi ou coutume, à l'interférence de ces deux notions, désigne ainsi ce qu'il y a de particulier en chaque peuple, sur le plan ethnographique. Mais la notion est, dans le même temps, appréhendée comme principe commun, donc général, à valeur universelle. Hérodote ouvre-t-il la voie au relativisme ? Construit-il un principe d'ordre anthropologique, au sens grec, une forme d'invariant ? La contribution a pour objectif principal de revenir sur ces problèmes, en exposant les origines hérodotéennes de ce concept et ses possibles échos dans la pensée de La Boétie.

(La communication de Pascal Payen est lue par Olivier Guerrier)
Communication donnée dans le cadre des 4e Rencontres internationales La Boétie de Sarlat organisées par la Société des amis de La Boétie au Centre culturel de Sarlat, du 26 au 28 novembre 2008, colloque "La coutume : formes, représentations et enjeux ".
Voir les autres vidéos du colloque

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte