Conférence

Gert Gielis (KU Leuven) "Les processions et les fêtes septennales dans la région Meuse-Rhin"

Réalisation : 30 avril 2016 Mise en ligne : 30 avril 2016
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Ostensions limousines, dévotions aux reliques et fait religieux(Moyen-Age – Epoque contemporaine)

Colloque internationalLE DORAT Salle du cinéma / Vendredi 29 et Samedi 30 avril 2016

CONTACT : lesrdvdelachapelle@laposte.net 

"Les processions et les fêtes septennales dans la région Meuse-Rhin"

Gert Gielis (KU Leuven)

Cette communication présente un tableau historique des traditions septennales dans larégion Meuse-Rhin et explique leur histoire et évolution depuis leur origine. Aujourd’huiencore, à Aix-la-Chapelle (le Heiligtumsfahrt), à Tongres (les Fêtes de la Couronnement), àHasselt (les fêtes de la Virga Jesse), à Saint-Trond (les fêtes de Saint-Trond), à Maastricht (leHeiligdomsvaart), à Susteren (le Heiligdomsvaart) et à Huy (les Septennales), de grandesfestivités sont organisées qui se distinguent par une particularité commune: leur rythmeseptennal. D’autres traditions similaires existaient, mais ont disparu aujourd’hui. Les racinesde ces traditions septennales sont doubles : il y a, d’une part, la tradition de l’ostensionseptennale qui remonte au Moyen-Age et, d’autre part, la tradition des processions mariales,qui date du 17ième siècle. Après l’abolition de ces traditions par les révolutionnaires français,la tradition septennale a été reprise dès le début du 19ième siècle. Les couronnements solennelsdes statues miraculeuses de la Vierge depuis la moitié du siècle ont donné lieu à l’instaurationde fêtes septennales destinées à commémorer le couronnement et à honorer la Vierge. Ainsiune nouvelle tradition a été inventée, en adoptant beaucoup d’éléments des ostensions del’Ancien Régime. Dans le 20ième siècle les différentes fêtes septennales, en cherchant leuridentité propre, ont toutes connu une évolution particulière et développé des caractèresspécifiques. Néanmoins, on voit aussi des tendances communes. Jusqu’à présent, les fêtesseptennales font partie de l’identité de la ville et elles attirent un grand nombre de spectateurset de participants. 

Partenaires scientifiques :

Laboratoire d’Etudes sur les Monothéismes (LEM-CNRS)

Centre de Recherches Interdisciplinaire en Histoire, Histoire de l’Art etMusicologie (CRIHAM, UNIVERSITE DE LIMOGES)

Institut Supérieur d’Etudes des Religions et de la Laïcité (ISERL, UNIVERSITEDE LYON)

Partenaires financiers

LEM, CRIHAM, ISERLAssociation « Les rendez-vous de la chapelle »Conseil régional ALPC

Organisation : association « Les rendez-vous de la chapelle » 

Thème
Notice
Contacter

Dans la même collection

Sur le même thème