Conférence

Art contemporain et tradition théologique / Valère Novarina, Amador Vega

Réalisation : 20 octobre 2015 Mise en ligne : 20 octobre 2015
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
    Descriptif

    Art contemporain et tradition théologique / Valère Novarina, Amador Vega, in 1ère séance du séminaire "Le passé au présent : les passeurs du patrimoine. 2. Transformation, recréation" organisé, sous la responsabilité scientifique de Jean-Yves Laurichesse, par le laboratoire Patrimoine, Littérature, Histoire (PLH) de l'Université Toulouse-Jean Jaurès, 20 octobre 2015.

    Contrairement aux théologies dites « positives », qui peuvent dire quelque chose sur le divin positivement, la tradition dite de « la voie négative » affirme que le problème du divin ne se laisse enfermer dans aucun appareil conceptuel. Or, une partie de la création moderne et contemporaine s’abreuve aux lectures des textes de cette tradition ancienne. Selon Valère Novarina, ces derniers contiennent l’essence du théâtre ; selon Amador Vega, ils sont à l’origine de l’art contemporain. Comment cette référence aux textes du passé peut-elle renouveler notre regard sur le langage, sur l’humain, sur la littérature, sur l’art ?Cette rencontre-lecture est en lien avec le spectacle Le Vivier des noms qui se jouera au Théâtre Sorano de Toulouse du 17 au 19 novembre 2015.

    Table ronde animée par Lydie Parisse, maître de conférences, HDR de littérature française et théâtre, Université Toulouse Jean Jaurès.Intervenants - Valère Novarina, écrivain et metteur en scène, - Amador Vega Esquerra, professeur d’esthétique et de philosophie de la religion à l'Université Pompeu Fabre de Barcelone.

    Langue :
    Français
    Crédits
    Samir BOUHARAOUA (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Production), SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Publication)
    Conditions d'utilisation
    Tous droits réservés à l'Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail et aux auteurs.
    Citer cette ressource:
    Université Toulouse-Jean Jaurès. (2015, 20 octobre). Art contemporain et tradition théologique / Valère Novarina, Amador Vega. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/82367. (Consultée le 24 janvier 2022)
    Contacter

    NOVARINA, Valère (2015). Le vivier des noms. Paris, Éditions P.O.L., 272 p.

    NOVARINA, Valère (2014). Observez les logaèdres !. Paris, Éditions P.O.L., 320 p.

    VEGA, Amador (2014). Valère Novarina : une théologie de la brèche, in "Valère Novarina : une poétique théologique ?", Littérature, 176, 4/2014, 26-36.

    PARISSE, Lydie (dir.) (2012). Le discours mystique dans la littérature et les arts de la fin du xixe siècle à nos jours. Paris, Éditions Classiques Garnier, coll. Rencontres, 220 p.

    RAMAT, Christine (2009). Valère Novarina : La comédie du verbe. Paris, Éditions L'Harmattan, coll. Critiques littéraires, 428 p.

    VANNIER, Anne-Marie (dir.) (2011). Encyclopédie des mystiques rhénans d'Eckhart à Nicolas de Cues et leur réception. Paris, Éditions Cerf, coll Dictionnaires, 1280 p.

    SEPSI, Enikö (dir.) (2009). Le Théâtre et le sacré. Autour de l'œuvre de Valère Novarina. Budapest, Ráció Kiadó-Eötvös Collegium, 151 p.

    PARISSE, Lydie (2008). La “parole trouée”. Beckett, Tardieu, Novarina. Caen, Éditions Lettres Modernes Minard, coll. Archives des lettres modernes, 160 p.

    PARISSE, Lydie (2007). Défaut des langues et parole trouée au théâtre : Tardieu, Beckett, Novarina, Études de linguistique appliquée [Ela], 147, 3/2007, 297-305. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-ela-2007-3-page-297.htm].

    DUBOUCLEZ, Olivier (2005).  Valère Novarina. La physique du drame. Dijon, Les presses du réel, coll. L'espace littéraire, 128 p.

    DIEUZAYDE, Louis (dir.) (2004). Le théâtre de Valère Novarina : une scène de délivrance. Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, coll. Textuelles, 206 p.

    RAMAT, Chiristine (2002). La dramaturgie spirituelle de Valère Novarina, Europe, 880-881, août-septembre 2002, 125-133.

    BOST, Bernadette (2000), 429 fois le nom de Dieu : une traversée mystiquede Valère Novarina, in "Littérature et spiritualité", Éditions littéraires et linguistiques de l'université de Grenoble, Recherches et Travaux, 58, 227-234.

    BOUVIER DE LA MOTTE, Jeanne-Marie [dite Madame GUYON] [1720] (1791]. La Vie de Mme J.-M. B. de La Mothe Guion, écrite par elle-même. Paris,  Libraires associés, 3 volumes. [En ligne : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k67913q].

    Dans la même collection

    Sur le même thème