Conférence
Chapitres
Notice
Lieu de réalisation
Université Toulouse-Jean Jaurès
Langue :
Français
Crédits
Bruno BASTARD (Réalisation), Université Toulouse II-Le Mirail (Production), Université Toulouse II-Le Mirail SCPAM (Publication), Antoine Culioli (Intervention)
Détenteur des droits
Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et à l'auteur.
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/s285-dt60
Citer cette ressource :
Antoine Culioli. UT2J. (2000, 17 avril). La théorie des opérations énonciatives / Antoine Culioli. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/s285-dt60. (Consultée le 15 juin 2024)

La théorie des opérations énonciatives / Antoine Culioli

Réalisation : 17 avril 2000 - Mise en ligne : 2 avril 2010
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

La Théorie des opérations énonciatives / Antoine Culioli. Journée d'études organisée conjointement par le Cercle d'Étudiant Pour l'Étude du Langage (CEPEL) et l'UFR d'Études du monde anglophone de l'Université Toulouse II-Le Mirail, 17 avril 2000. Ouverture et présentation assurée par une étudiante et par la présidente du CEPEL ; modération par M. Jacques Durand, professeur de linguistique anglaise à l'Université Toulouse II-Le Mirail.

Antoine Culioli expose la manière dont il appréhende et manie certains concepts qu'il utilise dans ses recherches théoriques sur la communication, notamment au regard de certains courants linguistiques (référentialisme, représentationnalisme...). Il apporte ainsi des précisions sur les notions de "valeur référentielle" versus "référent", "énonciateur" et "locuteur". Interrogé sur des aspects précis de sa théorie de l'énonciation, par exemple sur les "propriétés et les relations primitives", Antoine Culioli développe une argumentation qui révèlent par ailleurs sa démarche scientifique en tant que chercheur en linguistique et sa détermination à ne pas séparer la linguistique de la syntaxe, la sémantique, la logique, la rhétorique, la grammaire ou bien encore des aspects anthropologiques.

 

Intervention
Thème
Documentation

GILBERT, Éric (2019). La théorie des opérations énonciatives d’Antoine Culioli. La théorie de la grammaire anglaise en France, 1993. UNICAEN, CRISCO, 58 p. [En ligne : https://hal-normandie-univ.archives-ouvertes.fr/hal-02153004/document].

Hélène Chuquet,  Sylvie Hanote (2018). Quelques concepts de la Théorie des Opérations Prédicatives et Énonciatives à l’épreuve des textes littéraires,  in Sandrine Bédouret-Larraburu, Christine Copy, L’épilinguistique sous le voile littéraire. Antoine Culioli et la TO(P)E, Presses de l'Université de Pau et des pays de l'Adour, 93-114.

Dominique Ducard (2016). La formalisation dans la théorie des opérations énonciatives : formes, formules, schémas, in "Écriture(s) et représentations du langage et des langues", Dossiers d’Histoire, Épistémologie, Langage, 9, 113-122. [En ligne : https://shesl.org/index.php/dossier9-ecritures-et-representations/ ou https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01304863].

Laurendeau, Paul. (2009). Préassertion, réassertion, désassertion : construction et déconstruction de l'opération de prise en charge, Langue française, 162, 91-114. [En ligne : https://journals.openedition.org/praxematique/1232].

Catherine Filippi-Deswelle (2008). Le "domaine notionnel" d’Antoine Culioli ou comment la géographie (méta)linguistique à l’œuvre dans nos représentations topologiques abstraites régule notre activité langagière, in Laurence Villard (dir.), Géographies imaginaires. Laboratoire ERIAC / Publications des Universités de Rouen et du Havre, 299-313.

Sophie Sournin Dufosse (2007). Les théories linguistiques, les pratiques pédagogiques et l'acquisition de la détermination nominale en anglais chez les apprenants francophones. Thèse sous la direction de Jean-Philippe Watbled. Université de La Réunion, 599 p.

Dominique Ducard, Claudine Normand (2006). Antoine Culioli : un homme dans le langage. Actes du colloque de Cerisy-La Salle 2005. Paris, Éditions Ophrys.

Antoine Culioli, Claudine Normand (2005). Onze rencontres sur le langage et les langues. . Paris: Éditions Ophrys, coll. L'Homme dans la Langue.

Antoine Culioli (2002). Variations sur la linguistique. Entretiens avec Frédéric Fau. Paris, Éditions Klincksieck, coll. Série Linguistique, 264 p. [rééd. en 2009].

Jacques Durand (2000). French Linguistics and énonciation : Meanings, utterances and representational gaps, in Christopher Flood, Nick Hewlett (eds), Currents in Contemporary French intellectual Life, London, Palgrave MacMillan, 76-95.

(1999). Pour une linguistique de l’énonciation. Tome 2. Formalisation et opérations de repérage. Paris, Éditions Ophrys, coll. L'Homme dans la Langue.

Antoine Culioli (1999). Pour une linguistique de l’énonciation. Tome 3. Domaine notionnel. Paris : Éditions Ophrys, coll. HDL.

Jean-Jacques Franckel, Denis Paillard (1998). Aspects de la théorie d'Antoine Culioli, in Diversité de la (des) science(s) du langage aujourd'hui, Langages, 129, 52-63. [En ligne : https://www.persee.fr/doc/lgge_0458-726x_1998_num_32_129_2144].

Michel Liddle (1995). Cognition and representation in linguistic theory. Philadelphie-Amsterdam, John Benjamins, 164 p.

Éric Gilbert (1993). La théorie des Opérations Énonciatives d’Antoine Culioli, in Pierre Cotte et al., Les théories de la grammaire anglaise en France, Paris, Éditions Hachette, 69-74.

Antoine Culioli (1992). La linguistique de l’énonciation, in Covadonga Lopez Alonso, Arlette Séré de Olmos, Où en est la linguistique ? Entretiens avec des linguistes, Paris, Éditions Didier Érudition.

La théorie d’Antoine Culioli. Ouvertures et incidences (1992). Actes de la table ronde organisée par le laboratoire Linguistique formelle. Paris, Éditions Ophrys, coll. L'Homme dans la Langue.

Antoine Culioli (1991). Structuration d’une notion et typologie lexicale. A propos de la distinction dense, discret, compact, Bulletin de linguistique appliquée et générale (BULAG), 17, 7-12. [repris in T. 3 : 9-16].

Antoine Culioli (1990). Pour une linguistique de l’énonciation. Tome 1. Opérations et représentations. Paris, Éditions Ophrys, coll. L'Homme dans la Langue.

Laurent Danon-Boileau (1987). Énonciation et référence. Paris, Éditions Ophrys, coll. L'Homme dans la Langue. 74 p. [Chapitre 2 : Une lecture de la théorie d'A. Culioli].

Antoine Culioli (1981). Sur le concept de notion. [Université de Besançon] Bulletin de linguistique appliquée et générale (BULAG), 8, 1981, 62-79.

Antoine Culioli (1978). Valeurs modales et opérations énonciatives, Le Français moderne, 4, vol. 46, 300-317. [En ligne : https://fr.calameo.com/read/00090394780966b4faa5f?authid=8xWXhVUjNfkc].

Antoine Culioli (1973). Sur quelques contradictions en linguistique, in "Le sociologique et le linguistique", Communications, 20, 83-91. [En ligne : https://www.persee.fr/doc/comm_0588-8018_1973_num_20_1_1298].

 

SIL International (Summer Institute of Linguistics). Théorie des opérations énonciatives : définitions, terminologie, explications : https://feglossary.sil.org/fr/page/th%C3%A9orie-des-op%C3%A9rations-%C3%A9nonciatives-d%C3%A9finitions-terminologie-explications?language=fr

Sur le même thème