Conférence
Notice
Langues :
Français, Espagnol, castillan
Crédits
Jean JIMENEZ (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Production), SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Publication), Davide Domenici (Intervention)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse Jean Jaurès et aux auteurs.
Citer cette ressource :
Davide Domenici. UT2J. (2017, 17 octobre). Un contexto comparativo para los materiales del Códice Borbónico: cambios tecnológicos en la pintura de códices entre la época prehispánica y la primera edad colonial / Davide Domenici , in Lumières sur le Codex Borbonicus. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/99625. (Consultée le 29 février 2024)

Un contexto comparativo para los materiales del Códice Borbónico: cambios tecnológicos en la pintura de códices entre la época prehispánica y la primera edad colonial / Davide Domenici

Réalisation : 17 octobre 2017 - Mise en ligne : 17 octobre 2017
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Un contexto comparativo para los materiales del Códice Borbónico: cambios tecnológicos en la pintura de códices entre la época prehispánica y la primera edad colonial / Davide Domenici, in journée d'études "Lumières sur le Codex Borbonicus. De l'historien au physiciens, lectures croisées" organisée par le Centre de recherche sur la conservation (CRC), le Centre d'études ibériques et ibéro-américaines (CEIIBA) de l'Université Toulouse Jean Jaurès et la Fondation des sciences du patrimoine. Paris, Palais du Louvre, 17 octobre 2017.Illustration : Codex borbonicus, page 12 (détail).Traduction et sous-titrage : Fiona Pugliese.

Journée d'études autour du Codex borbonicus, unprécieux manuscrit méso-américain du début du XVIème siècle. Il est conservédepuis 1826 à Paris, dans la bibliothèque de l’Assemblée Nationale au PalaisBourbon d'où il tire son nom. Il s'agit d'un codex pictographique remarquablepar son format (39×40cm) composé de 36 pages et mesurant 14 mètres de longune fois déplié. Il s'agit d'un calendrier divinatoire et rituel aztèque pourla célébration des fêtes comportant des centaines de figures animales mythiqueset des personnages religieux ou participants aux rituels aztèques ainsi que desannotations en espagnol. Il a fait l’objet, depuis 2010, de plusieurs étudesscientifiques, notamment sur le papier et les encres utilisés et, depuis 2013,d’une étude physico-chimique.

Intervention
Thème
Discipline :
Documentation

POTTIER, Fabien (2017). Étude des matières picturales du Codex Borbonicus-Apport des spectroscopies non-invasives à la codicologie. Thèse de doctorat en Chimie physique, théorique et analytique. Université de Cergy Pontoise (UCP), 316 p. [En ligne : http://www.theses.fr/2017CERG0908].

DOMENICI, Davide, BUTI, David, MILIANI, Costanza, BRUNETTI, Bruno, SGAMELLOTTI, Antonio (2014). The Colours of Indigenous Memory: Non-invasive Analyses of Pre-Hispanic Mesoamerican Codices, in  Antonio Sgamellotti, Bruno Brunetti, Costanza Miliani (eds), Science and Art: The Painting Surface, Cambridge, Royal Society of Chemistry, 94-119.

BUTI, David, DOMENICI, Davide, MILIANI, Costanza, GARCÍA, Concepción et al. (2014). Non-invasive Investigation of a Pre-Hispanic Maya Screenfold Book: the Madrid Codex, Journal of Archaeological Science, 42, 166-178.

MILIANI, Costanza, DOMENICI, Davide, CLEMENTI, Catia, PRESCIUTTI, Federica, ROSI, Francesca et al. (2012). Colouring materials of pre-Columbian codices: non-invasive in situ spectroscopic analysis of the Codex Cospi, Journal of Archaeological Science 39,  672-679.

> Voir aussi la bibliographie générale à télécharger dans l'onglet "Documents".

Dans la même collection