Canal-U

Mon compte
Canal Archéo Montpellier

La gestion des eaux sales, troubles et indésirables à Aix-en-Provence, durant l’Antiquité


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/asm/embed.1/la_gestion_des_eaux_sales_troubles_et_indesirables_a_aix_en_provence_durant_l_antiquite.57817?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
Canal Archéo Montpellier
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

La gestion des eaux sales, troubles et indésirables à Aix-en-Provence, durant l’Antiquité

La compréhension des modalités de gestion des eaux dans et aux abords de la ville antique d’Aix-en-Provence reste à ce jour très inégale, qu’il s’agisse des eaux propres ou des eaux sales.
Alors que l’alimentation en eau d’Aquae Sextiae par des aqueducs a, dès la fin du XIXe siècle, donné lieu à plusieurs synthèses, l’utilisation des eaux thermales, pourtant mentionnées par dives auteurs grecs et latins, et, plus encore la gestion des flux urbains excédentaires ont été traitées de manière plus ponctuelle, au gré des découvertes, assez rares jusque dans les années 2000. En ce qui concerne les eaux sales, ce que nous savons de l’évacuation des eaux usées et des eaux de pluie, durant l’Antiquité, s’est, jusqu’à présent, essentiellement basée sur quelques tronçons de collecteurs urbains, privés et surtout publics, des regards et des puits perdus. Si l’étude de ces équipements a révélé, dans le traitement des eaux sales, des évolutions techniques au fil du temps, celles-ci ne peuvent toutefois être transposées à l’ensemble de la ville, faute d’éléments suffisants. Quant à la question du drainage des eaux de ruissellement et d’infiltration, ou encore à l’évacuation, extra-muros, des eaux usées et pluviales d’origine urbaine, elle a principalement été abordée en périphérie sud de la ville romaine, il y a une vingtaine d’années, avec la mise au jour, au sein d’anciens champs ou d’espaces funéraires, de nombreux drains et fossés. Mais les recherches se sont ici essentiellement focalisées sur la structuration de l’espace et son évolution, délaissant la fonction de ces dispositifs auxquels leur morphologie, leurs dimensions, leurs comblements ou encore leur localisation et leur orientation confèrent des fonctions diverses et, sans doute aussi quelquefois, complémentaires, voire combinées.


Avec le développement des fouilles préventives sur tout le pourtour de la ville antique, et notamment en amont de cette dernière (centre hospitalier du Pays d’Aix : Bonnet en cours) et à l’est (fouilles de la place Verdun), les données archéologiques et géoarchéologiques se sont multipliées, permettant de reprendre le dossier de la gestion des eaux indésirables à l’échelle de l’agglomération.


Même s’il reste toujours délicat de déterminer les liens et interactions qui ont pu exister entre les aménagements hydrauliques urbains et péri-urbains, la cartographie que l’on peut en faire à partir de leur chronologie et de leur typologie, basée, entre autres, sur leur fonction supposée, leurs modalités d’entretien ou encore la nature des flux canalisés, favorise aujourd’hui une meilleure perception des stratégies imaginées et mises en oeuvre pour évacuer les eaux troubles depuis l’espace urbain vers sa périphérie immédiate, et pour gérer les eaux de captage ou de ruissellement en amont de la ville, qui a la particularité d’avoir été implantée sur un site marqué par un important pendage nord-est/sud-ouest. La précision des cadres hydrologique, hydrogéologique et topographique de la couronne urbaine, durant l’Antiquité, acquise grâce au développement de programmes paléo-environnementaux pluridisciplinaires, permet, en outre, de mieux cerner les contraintes rencontrées par les édiles de la ville et les usagers, et donc de mieux comprendre les stratégies qu’ils ont adoptées. Il est ainsi possible de
mettre en évidence la constitution d’un réseau hydraulique complexe, certes très hétérogène, mais cohérent dans sa trame, mais aussi évolutif.


Communicants :

Stéphane BONNET - Direction Archéologie et Muséum d’Aix-en-Provence.

NURIA NIN - Direction Archéologie et Muséum d’Aix-en-Provence.



Colloque organisé par :

Jean-Baptiste Lebret

Sandrine Agusta-Boularot

 

Réalisation : 

Lambert Capron

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Urban sanitation in Roman Mirobriga (Santiago do Cacèm, Portugal)
 Evacuation des eaux usées et pluviales dans les quartiers d’habitation et d’artisanat du Castellas (Murviel-lès-Montpellier, Hérault)
 La gestion des eaux à Forum Iulii : la cas du site de l’école des Poiriers
 L’ensemble monumental de Saint-Romain-en-Gal : l’exemple d’un bassin de rétention romain ?
 Le parcours des eaux propres et usées au fil de l’évolution de l’îlot urbain de la maison des Dieux Océan (îlot A, Saint-Romain-en-Gal, Rhône)
 évolution, répartition et gestion des réseaux d’évacuation des eaux usées dans le quartier urbain antique de Saint-Romain-en-Gal (Ier s. av. J.-C. – IIe s. ap. J.-C.)
 Introduction générale
 La gestion des eaux usées à Avenches / Aventicum ? Quelques éléments de réponse (visioconférence)
 Que faire des eaux d’inondation ? Le cas des villes de Gaule.
 30 ans après Pontus Reimers : de la nécessité d’harmoniser les études sur les réseaux d’évacuation antiques en milieu urbain.
 Une gestion totalement maitrisée des eaux d’alimentation et des eaux usées ? Le cas de la Villa Prato (Sperlonga, province de Latina) au IIe s. av. J.-C.
 La canalisation souterraine de Soriech (Lattes, 34) : gestion d’une zone humide au haut Empire.
 Cassinomagus (Chassenon, Charente) : gestion des eaux indésirables dans le secteur sud-est de l’agglomération
 Eaux indésirables à Villevieille (Gard) : l’exemple péri-urbain du Chemin de la Truque
 Indésirables mais utiles : la gestion des eaux dans la périphérie urbaine d’Augustonemetum/Clermont-Ferrand (fin du Ier s. - IVe s. ap. J.-C.)
 Colloque international : Eaux sales, eaux troubles, eaux de ruissellement : la gestion des eaux indésirables dans le monde romain - Mot de bienvenue
 Eaux sales, eaux troubles, eaux de ruissellement : La gestion des eaux indésirables dans le monde romain
 La chèvre sauvage de la Grèce à l'etruria orientaliste : une intégration culturelle d'un animal inconnu
 "Simia quema similis turpissuma bestia nobis" : l'alterià animale e l'identità umana nella cultura latina (III sec. a.C.- I sec. d.C.)
 L'exotisme du bestiaire dionysiaque dans les images romaines : la dynamique d'un imaginaire
 Le bestiaire des peuples ennemis : représentations poétiques et élaborations mythologiques des déplacements d'animaux lors des guerres
 Accueil des participants au colloque Circulations animales et zoogéographie en Méditerranée occidentale
 Historia Animalium : on Faunal Histories of the Mediterranean
 Présentation du colloque Circulations animales et zoogéographie en Méditerranée occidentale
 Introduzione e diffusione del pollo in Italia
 Introduction et statut des poules en Méditerranée nord-occidentale
 Le paon à la conquête de l'Ouest : chronologie et modalités de l'acclimatation du paon bleu (pavot cristatus) dans le bassin méditerranéen
 "Il ajoute que les animaux que nous appelons tigres sont des chacals" (Arrien, Indika, 15.4). "L'acclimatation intellectuelle" du tigre dans le monde méditerranéen
 Commercio e trasporto di animali in Sardegna, Corsica e Sicilia
 Faunal dynamics in Mallorca and Menorca during the First Millenium BC.
 Pratiques pastorales et transhumances en Italie centrale
 La faune phénicienne de la péninsule ibérique : nourriture, religion et politique
 Introduction and diffusion of Commensual House Mouse (Mus muscles domestics) in the Western Mediterranean : a Proxy for Trade
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte