Canal-U

Mon compte
Ecole Normale Supérieure de Lyon

06 - Recomposition de l’extrême-gauche dans l’après-68


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/ecole_normale_superieure_de_lyon/embed.1/06_recomposition_de_l_extreme_gauche_dans_l_apres_68.4566?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
SOMMIER Isabelle

Producteur Canal-U :
Ecole Normale Supérieure de Lyon
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

06 - Recomposition de l’extrême-gauche dans l’après-68

Session Effets sociaux et politiques de mai 68. Pratiques, acteurs, représentations

Colloque Mai 68 en quarantaine

Déjà en proie à de nombreuses recompositions dans l’avant 68 en raison des effets de la lutte contre la guerre d’Algérie, des conséquences des soubresauts agitant l’UEC et des tensions internes aux libertaires, l’extrême gauche engrange des bénéfices directs (en termes de nombre de militants et surtout de visibilité et d’influence sociale) des événements pour lesquels elle n’a pourtant guère eu d’incidences en tant que groupes constitués. S’ouvre alors une période marquée par la fluidité et l’importance des débats internes concernant tant les interprétations de Mai, les perspectives politiques ouvertes, les moyens d’action que les formes organisationnelles nécessaires, notamment le rapport entre le politique et le social. Trois d’entre eux seront examinés lors de la communication qui transcendent les différentes chapelles (trotskyste, maoïste, libertaire, « nouvelle gauche ») ni ne recoupent l’opposition contestable entre gauchisme politique et gauchisme culturel :

la définition du sujet révolutionnaire et donc des « fronts de lutte » (centralité ouvrière ou « mouvements ») ;

l’acceptation du recours à la violence, et de quel type de violence ;

le rapport aux élections (abstention/désintérêt, subordination aux partis de gauche traditionnels ou présentation d’un candidat des « mouvements », ce qui pose la question des relations à entretenir entre les différents groupes politiques et sociaux le soutenant).

Bibliographie

- CRETTIEZ, Xavier et SOMMIER, Isabelle (dir.), La France rebelle, Paris, Michalon, 2002, 569 p. (2ème édition 2006).

GOMBIN, Richard, Les origines du gauchisme, Paris, Seuil, 1971.

HATZFELD, Hélène, Faire de la politique autrement. Les expériences inachevées des années 1970, Adels - Presses Universitaires de Rennes, 2005.

SOMMIER, Isabelle, La violence politique et son deuil. L’après 68 en France et en Italie, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 1998 (réédition 2008).

SOMMIER, Isabelle, La violence révolutionnaire, Presses de sciences po, 2008.

Equipe technique Directeur de la production: Christophe Porlier, Responsable des moyens techniques: Francis Ouedraogo, Réalisation : Service commun audiovisuel et multimédia : Mathias Chassagneux,Son: Xavier Comméat, Encodage-Montage-Diffusion Web : Jean-Claude Troncard

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 01 - Présentation du colloque Mai 68 en quarantaine
 02 - Ouverture du colloque Mai 68 en quarantaine
 03 - La classe politique prise de panique en mai 1968
 04 - Entre l’ancien et le nouveau : les grèves ouvrières de mai-juin 68
 05 - Discussion
 07 - Quand des paysans deviennent « soixante-huitards ».
 08 - Les féminismes des années 1970, entre théories et pratiques
 09 - Discussion
 11 - Maspero et l'édition politique en 1968
 12 La question pédagogique
 13 - Discussion autour des thèmes
 14 - La question de l’autorité et la restauration symbolique
 15 - De toutes les couleurs, peinture d’histoire
 16 - Débat autour du thème de la question de l'autorité et la restauration symbolique
 17 - Ouverture de session effets philosophiques de mai 68
 18 - Les transformations de la philosophie française et le legs de 68
 19 - Débat Les transformations de la philosophie française et le legs de 68
 20 - Révolte, insurrection, soulèvement : analyse de quelques modèles de lutte
 21 - Marxisme hétérodoxe et pensée libertaire
 22 - Débat Marxisme hétérodoxe et pensée libertaire
 23 - Avec et contre la théorie critique au nom de 68
 24 - Débat Avec et contre la théorie critique au nom de 68
 25 - Eros récidive
 26 - Le lacano-marxisme de Deleuze et de Guattari
 27 - Débat autour des thèmes
 28 - Faire lever les devenirs : la question du devenir-révolutionnaire chez Gilles Deleuze
 29 - Débat Faire lever les devenirs : la question du devenir-révolutionnaire chez Gilles Deleuze
 30 - Foucault et les « années 68 »
 31 - Du cinéma direct au documentaire : les évolutions du cinéma militant
 32 - Un ciel enfermé dans l’eau/juin 1968
 33 - Du temps des ’’avant-gardes’’
 34 - Nous n’écrirons pas les Mémoires d’un âne
 35 - Modèles critiques et pratiques sonores
 36 - Kiaï ! (écritures / impacts / action)
 37 - Débat
 38 - Clôture du colloque Mai 68 en quarantaine
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte