Canal-U

Mon compte
Institut d'études avancées de Paris

paris au temps de clovis et de sainte geneviève


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/iea_paris/embed.1/paris_au_temps_de_clovis_et_de_sainte_genevieve.55771?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
Institut d'études avancées de Paris
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

paris au temps de clovis et de sainte geneviève

Sous la dynastie mérovingienne, qui règne sur les Gaules entre 481 et 751, plusieurs villes reçoivent simultanément le statut de capitale (sedes regia) : Reims, Orléans, Soissons, Chalon-sur-Saône, Metz… Le monde franc se trouve dès lors divisé entre plusieurs rois frères ou cousins, dont les relations sont difficiles. Parmi toutes ces capitales, Paris reçoit cependant une place à part, dans la mesure où elle constitue le symbole de l’unité du royaume. Au début du VIe siècle, Clovis a en effet choisi d’en faire le siège de son royaume, peut-être pour rendre hommage à Geneviève, une personnalité spirituelle et politique qui avait contribué à son essor. C’est là que les deux personnages avaient trouvé leur sépulture, dans la même église, sur la Montagne Sainte-Geneviève. Autour du roi des Francs et de la vierge des Parisiens, l’histoire médiévale de Paris commence à se dessiner, même s’il faut souvent compléter les rares textes conservés par les données des fouilles archéologiques.

Bruno Dumézil est professeur d’histoire médiévale à Sorbonne Université depuis 2018. Ses travaux portent sur le haut Moyen Âge occidental, à travers l’histoire des migrations, des réseaux sociaux et du personnel dirigeant. Il a publié plusieurs ouvrages dont La reine Brunehaut (Fayard, 2008), Servir l’État dans la Gaule franque (Tallandier, 2013) et Les Barbares (PUF, 2016). Il a également participé à l’organisation d’expositions : Nos ancêtres les barbares (2008), L’Austrasie, le royaume mérovingien oublié (2016) en collaboration avec le Musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte