Canal-U

Mon compte
Télé AMU - Université AIX MARSEILLE

Tentatives de définitions du film documentaire (Penser le cinéma documentaire : leçon 2)


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/tcp_universite_de_provence/embed.1/tentatives_de_definitions_du_film_documentaire_penser_le_cinema_documentaire_lecon_2.6943?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
LIOULT Jean-Luc

Producteur Canal-U :
Télé AMU - Université AIX MARSEILLE
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


Tentatives de définitions du film documentaire (Penser le cinéma documentaire : leçon 2)

Leçon 1 : définitions
Partie 1 : Tentatives de définition du film documentaire
- définir le documentaire occasionne un débat sans fin :
- est-ce simplement l’« interprétation créative de la réalité » ?
- le documentaire n’est pas un genre au sens des films de genre, caractérisés par leurs sujets ou leurs effets sur les spectateurs
- il a une généalogie, il évolue au cours de l’histoire
- il a une finalité particulière : donner à connaître
- il véhicule bien souvent des valeurs (même contestables !), il a un but sérieux
- ses caractéristiques formelles ne suffisent pas à le définir
- on constate empiriquement qu’il correspond à certaines pratiques sociales (de production, de diffusion par exemple)
- au plan anthropologique, c’est une production symbolique d’un type particulier [voir leçon 3 : "Théorie du documentaire" ]
- dont il faut interroger la fonction à l’intérieur des groupes humains.
- synthèse : le documentaire a pour objet de transmettre des connaissances, ce qui pose la question de ses modalités discursives et de sa poétique ; il relève de la non-fiction [voir leçon 3: "Théorie du documentaire"] ; il propose des images adéquates du réel.
Partie 2 : Pour élargir la réflexion
- pourquoi distinguer fiction et non-fiction ? la pensée post-moderne s’y refuse plutôt, mais une approche pragmatique prend acte de spécificités
- la critique du dispositif cinématographique a été faite, on peut aujourd’hui la dépasser
- en revanche le documentaire a bien une fonction politique : il s’agit en définitive d’interroger le monde
- les images du réel sont toutefois l’objet d’une certaine ambivalence : on les juge fiables ou non selon les contextes où on les reçoit.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.

abdelkader 26/11/2015 08h28

le documentariste c'est une recherche un contact une vision du réel c'est une mise en place et aussi une banque de données c'est une découverte une grande culture et aussi une attente en réalité où une découverte de vérité cachée où sur un support pédagogique et scientifique pour apprendre pas de scénario d' un documentaire etc...
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte