Canal-U

Mon compte
Université de Bordeaux - SAM

Maltraitance en lien direct avec la pratique sportive (Session 1)


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_de_bordeaux/embed.1/maltraitance_en_lien_direct_avec_la_pratique_sportive_session_1.4884?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


Maltraitance en lien direct avec la pratique sportive (Session 1)

Sport Intensif et Maltraitance

3e journées de Psychopathologie du sport

4 & 5 juin 2009 - CAPS / CHU de Bordeaux / Université Victor Segalen Bordeaux 2

* Maltraitance en lien direct avec la pratique sportive (Session 1)

- Intervenants :

* Jean-Jacques Choulot (Pau)

« Sport de haut niveau et maltraitance de l’enfant : aspect somatique »

* Marie-Carol Paruit (Nantes)

« Entraînement sportif intensif, entraînement abusif et maltraitance – Conduite à tenir dans les différentes situations »

- Président / Modérateur : Philippe-Jean Parquet (Pr de Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent, Addictologue. Responsable de l'antenne de prévention du dopage 59 & 62)

La course à la performance est un enjeu majeur du milieu sportif de haut niveau. S’entraîner, se dépasser, souffrir pour la victoire est un passage consenti sinon obligé pour tout sportif. Valeur louable à priori car stimulante pour l’enfant, le dépassement de soi, magnifié par les médias, est à l’origine d’importantes déviances. L’entraînement intensif risque souvent de se transformer en entraînement abusif.

Une maltraitance physique (traumatismes, factures, douleurs…), psychologique (troubles du comportement alimentaire, fatigue, tentative de suicide..), psychique (pression, humiliations) que les professionnels (médecin du sport, psychologues..) et parents doivent dénoncer. La loi de 2004 sur l’accueil et la protection de l’enfance est un véritable pas en avant mais la méconnaissance du terrain sportif limite encore le nombre de signalements et de prises en charge d’enfants maltraités.

Il faut donc prévenir, déceler au plus tôt les signes de souffrance chez l’enfant : isolement, perte de poids, aménorrhée, surmenage…de façon à minimiser les dommages induits par ces situations extrêmes.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte