Canal-U

Mon compte
Université de tous les savoirs

La pratique de l'échographie et l'observation des patients


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs/embed.1/la_pratique_de_l_echographie_et_l_observation_des_patients.1236?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
BOYNARD Michel

Producteur Canal-U :
Université de tous les savoirs
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


La pratique de l'échographie et l'observation des patients

L'échographie ultrasonore est une technique d'imagerie médicale de routine qui permet, à l'aide d'ultrasons, de faire des images de coupes du corps humain. Il faut distinguer l'échotomographie qui est une imagerie anatomique des différents organes situés dans une tranche de tissus définie par le “balayage” dans l'espace du faisceau ultrasonore et l'écho-doppler couleur, ou imagerie couleur des flux, qui est la superposition d'une image anatomique et d'une image fonctionnelle permettant de visualiser en couleur l'écoulement du sang dans les vaisseaux. Les fréquences ultrasonores utilisées, comprises entre 1 MHz et 15 MHz, sont le choix d'un compromis fait par l'échographiste entre l'utilisation des plus basses fréquences permettant une bonne pénétration des ondes ultrasonores dans le corps et des plus hautes fréquences permettant une bonne définition des images. Par ailleurs, seuls les tissus biologiques “mous” peuvent être visualisés, les structures solides (os, calcifications) et les gaz arrêtant totalement la propagation des ultrasons. La formation d'une image échographique est possible grâce à la propagation, à vitesse sensiblement constante, des ultrasons dans les tissus “mous” et à leurs interactions par réflexion et diffusion avec ceux-ci. Les ondes réfléchies perpendiculairement aux interfaces rencontrées et rétrodiffusées reviennent sur la sonde qui les a émis et permettent de faire l'image anatomique, respectivement, du contour des organes et de leur structure interne. Une détection d'amplitude du signal échographique conduit à la représentation en “mode échographique Amplitude” et en “mode échographique Brillance” (mode B), l'image échographique étant construite par la juxtaposition de plusieurs lignes en mode B, après balayage “manuel” (lent) ou balayage “temps-réel” (rapide) du champ ultrasonore à la surface de la peau. Actuellement, seule l'imagerie “temps-réel” persiste. La visualisation couleur des flux, qui repose sur l'effet doppler ultrasonore dû au mouvement des globules rouges, est une cartographie des vitesses d'écoulement du sang dans les vaisseaux obtenue après détection en fréquence du signal échographique. L'échotomographie permet de voir tous les organes “mous”, à savoir pour les plus importants : foie, vésicule et voies biliaires, pancréas, rate, tube digestif, gros vaisseaux, reins pour l'abdomen, utérus, ovaires, prostate, vessie pour le pelvis, coeur pour le thorax, muscles et tendons, thyroïde pour les organes superficiels. L'écho-doppler couleur des flux permet de visualiser le sang circulant, dans les cavités cardiaques, dans les gros vaisseaux abdominaux comme l'aorte, la veine cave, ou encore dans les vaisseaux des membres, du cou ou de certains organes. La pratique de ces techniques doit être réservée à des médecins bien formés et compétents car il s'agit de techniques “opérateur-dépendantes” donnant des résultats d'interprêtation parfois délicate. Au total, l'échotomographie et l'écho-doppler couleur sont des techniques d'investigation médicale simples, peu coûteuses, très utiles pour voir le corps humain, et qui doivent être utilisées en première intention. Elles sont d'une aide précieuse au diagnostic médical.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 22 Juillet 2001
    Durée du programme : 64 min
    Classification Dewey : Sciences médicales. Médecine
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : Tous publics / hors niveau
    Collections : Les renouvellements de l'observation dans les sciences contemporaines
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : BOYNARD Michel
    producteur : UTLS - la suite
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : imagerie, effet Doppler, échographie, ultrason, échoencéphalographie
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte