Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Les "Digital Humanities" dans l'enseignement : diversité des approches / Éric Ferrante, Franck Amadieu


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/les_digital_humanities_dans_l_enseignement_diversite_des_approches_eric_ferrante_franck_amadieu.12990?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


Les "Digital Humanities" dans l'enseignement : diversité des approches / Éric Ferrante, Franck Amadieu

Les "Digital Humanities" dans l'enseignement : diversité des approches / Éric Ferrante, Franck Amadieu. In journée d'étude "Les Digital Humanities : un renouvellement des questionnements et des pratiques scientifiques en SHS-ALL ?", organisée par les doctorants élus de l'Université Toulouse II-Le Mirail, 28 mai 2013.

Dans son intervention, Éric Ferrante ausculte le rapport entre enseignement et Digital Humanities en tentant de répondre à une série de questions qui peuvent être résumées en trois grandes questions : pourquoi enseigner les Digital Humanities ? Quoi enseigner ? Et comme les enseigner ? Les réponses sont recherchées en se référant à une étude réalisée par Tanya Clement, professeur assistant à l’Université du Texas à Austin. Une grande variété d’approches sont possibles et un modèle d’enseignement des Digital Humanities semble difficile à faire émerger. D’ailleurs, encore une question, les Digital Humanities sont-elles une discipline en soi, ou plutôt une “transdiscipline” susceptible d’être enseignée en tant que telle dans des cursus diplômant ? Cette communication montre que le contexte joue beaucoup, et que malheureusement les universités SHS-ALL françaises n’ont pas encore bien structurellement intégré le numérique, ni même bien apprécié son poids culturel.

Frank Amadieu explore deux questions : d'une part, l'acceptation des nouvelles technologies éducatives par les enseignants selon leur utilité perçue, les objectifs attendus, l'obtention de nouvelles compétences, le temps à y consacrer, la nécessité de créer un scénario pédagogique, etc., d'autre part, les supports mobiles (ordinateurs portables, tablettes tactiles, smartphones...), leur intêret dans l'apprentissage, leur intégration dans l'enseignement en classe.


 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte