Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

ProusTime 2. Peut-on prévoir le passé ? Peut-on se souvenir du futur ? : synthèse et table ronde / Étienne Klein


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/proustime_2_peut_on_prevoir_le_passe_peut_on_se_souvenir_du_futur_synthese_et_table_ronde_etienne_klein.35351?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


ProusTime 2. Peut-on prévoir le passé ? Peut-on se souvenir du futur ? : synthèse et table ronde / Étienne Klein

ProusTime 2. Peut-on prévoir le passé ? Peut-on se souvenir du futur ? :  synthèse et table ronde / Étienne Klein in Atelier ProusTime. A la recherche du temps avec Proust. Séance 2, organisé par l'Équipe Littérature et Herméneutique (ELH) du laboratoire de recherche Patrimoine, Littérature, Histoire (PLH), sous la direction scientifique d'Isabelle Serça. Museum de Toulouse, Quai des savoirs, 19 avril 2017.

Étienne Klein réagit  aux communications présentées auparavant lors de l'Atelier ProusTime 2. Il ouvre et anime la table ronde entre les différents intervenants, Isabelle Serça, François Charru, Maryse Salles, Gabriel Colletis et Gérard Tiné.

Le projet de recherche transdisciplinaire ProusTime vise à penser le temps avec Marcel Proust, des sciences humaines aux sciences exactes en passant par les arts et réunit une douzaine de chercheurs toulousains de domaines très éloignés (astrophysique, neurosciences, économie, histoire, linguistique, arts plastiques, etc.). L’objectif est de confronter les conceptions du temps et de la mémoire que proposent différents domaines à partir de la représentation et de la forme stylistique qu’en offre "À la recherche du temps perdu".
La littérature étant le terreau sur lequel se fonde le projet, chaque séance s’articule sur une des notions transversales que l’on dégage du texte de Proust, dont on examine comment elles résonnent dans d’autres domaines : « traces », « mémoire »,  « variation », « interpolation/anachronisme ». La littérature est en effet au cœur de la réflexion dans la mesure où ces rapprochements, que l’on veut précis et rigoureux malgré la distance qui sépare les différentes disciplines, se fondent sur des passages de Proust, dont la lecture à voix haute viendra ponctuer la séance.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte