Conférence
Notice
Lieu de réalisation
Maison des Sciences de l'Homme de Clermont-Ferrand
Langue :
Français
Crédits
Sylvie Lardon (Intervention)
Crédit image : Maison des Sciences de l'Homme de Clermont-Ferrand
Détenteur des droits
Maison des Sciences de l'Homme de Clermont-Ferrand
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/4a3n-7v23
Citer cette ressource :
Sylvie Lardon. ClermontMsh. (2023, 10 janvier). HORTUS - Revaloriser les jardins potagers pour une résilience des territoires , in Journée de restitution des projets MSH 2021-2022. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/4a3n-7v23. (Consultée le 18 juin 2024)

HORTUS - Revaloriser les jardins potagers pour une résilience des territoires

Réalisation : 10 janvier 2023 - Mise en ligne : 16 avril 2024
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Membre de l'UMR Territoires (Université Clermont Auvergne, AgroParisTech, INRAE, VetAgro Sup), Sylvie Lardon, Directrice de recherche à l'INRAE et Professeure de géographie à AgroParisTech, présente le projet HORTUS qui vise à revaloriser les jardins potagers sur le territoire du projet alimentaire territorial (PAT) du Grand Clermont et du PNR Livradois-Forez. 

Résumé

Le projet HORTUS vise à revaloriser les jardins potagers sur le territoire du projet alimentaire territorial (PAT) du Grand Clermont et du PNR Livradois-Forez. Il s’appuie sur le groupe-projet « Jardins et alimentation » et sur le réseau des jardiniers, animé par la Régie de Territoire des Deux Rives, acteur hybride de la transition alimentaire. Les jardins potagers privés sont des lieux multifonctionnels, contribuant à l’autonomie alimentaire des familles et à la résilience du territoire. Ce sont aussi des lieux d’apprentissage croisés, tant sur les pratiques de jardinage respectueuses de l’environnement que sur les réseaux de sociabilité, les dons et échanges de savoirs, l’entraide intergénérationnelle, .... Pour faire du territoire un lieu accueillant pour les activités de maraichage, qu’elles soient en amateur ou en professionnel, et contribuer à la revitalisation du monde rural et au partage de valeurs et de solidarité, le projet HORTUS s’adresse à trois publics cibles ; les jardiniers amateurs, les maraichers professionnels et les structures accompagnatrices des jardiniers et maraichers. Trois actions de recherche sont menées avec les partenaires terrain pour produire : i) des supports d’échanges de savoirs locaux, à partir d’un corpus de documents graphiques de suivis de jardins potagers amateurs (protocole photographique), ii) une typologie de jardiniers, mettant en évidence les aspects matériels (configurations des jardins), idéels (motivations des jardiniers) et organisationnels (pratiques de jardinage et liens sociaux) servant de référence pour de nouveaux installés et iii) des lieux d’apprentissage croisés entre maraichers et jardiniers, pour des pratiques respectueuses de l’environnement et résistantes face aux changements climatiques. Une comparaison internationale avec l’Argentine et le Brésil est menée.

Intervention

Dans la même collection

Sur le même thème