Conférence
Notice
Lieu de réalisation
Maison des Sciences de l'Homme de Clermont-Ferrand
Langue :
Français
Crédits
Chloé Pastourel (Intervention), Stéphane Le Bras (Intervention)
Crédit image : Maison des Sciences de l'Homme de Clermont-Ferrand
Détenteur des droits
Maison des Sciences de l'Homme de Clermont-Ferrand
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/vxka-br53
Citer cette ressource :
Chloé Pastourel, Stéphane Le Bras. ClermontMsh. (2023, 10 janvier). 14-UNIV-18 - L’université de Clermont-Ferrand face à la Grande Guerre : ruptures, adaptation et innovations , in Journée de restitution des projets MSH 2021-2022. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/vxka-br53. (Consultée le 24 juillet 2024)

14-UNIV-18 - L’université de Clermont-Ferrand face à la Grande Guerre : ruptures, adaptation et innovations

Réalisation : 10 janvier 2023 - Mise en ligne : 17 avril 2024
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Chloé Pastourel, Doctorante en histoire contemporaine à l'Université Clermont Auvergne (CHEC) et Stéphane Le Bras, MCF en histoire contemporaine à l'UCA (CHEC) présentent le projet 14-UNIV-18, une recherche approfondie sur l’université de Clermont en 1914-1918, placée initialement sous la responsabilité scientifique de Nicolas Beaupré, alors MCF en histoire contemporaine à l'UCA, professeur à l'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques depuis 2021.

Résumé

L’histoire des établissements d’enseignement supérieur français dans la Grande Guerre est un sujet encore largement en friche, tout particulièrement en ce qui concerne les universités de province. Une recherche approfondie sur l’université de Clermont en 1914-1918 serait un premier jalon important dans ce champ de recherche.

Il s’agit notamment d'étudier la manière dont une ‘petite’ université comme celle de Clermont, face à la rupture de la guerre (mobilisation et départ des personnels, des étudiants, réquisitions de locaux, deuil de masse, atmosphère chauvine et rupture des relations scientifiques internationales...) s’adapte et innove. Son rôle social est modifié tout comme sa place dans la cité. Elle doit faire face aux demandes de l’armée (notamment sur le plan médical), elle accueille des réfugiés (notamment des étudiants serbes), féminise son public estudiantin... Il s’agit aussi de mesurer en quoi ces innovations, signes de son adaptation à la rupture majeure représentée par la guerre sont amenées à durer ou non ...

Intervention

Dans la même collection

Sur le même thème